C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Grossesse et cigarette électronique : quels risques ?

Arrêter de fumer n’est pas toujours facile : il ne s’agit pas uniquement de volonté mais bien de se défaire d’une dépendance qui peut être très forte. Parmi les solutions utilisées aujourd’hui pour arrêter le tabac, il y a la cigarette électronique, aussi appelée « e-cigarette ». Mais être enceinte et utiliser une cigarette électronique est-il possible sans faire courir de risque à votre bébé ?  

grossesse et cigarette électronique

La cigarette électronique : un bon moyen pour arrêter de fumer

Parmi l’armada de solutions pour arrêter de fumer, la cigarette électronique fait figure de révolution. Qu’elle contienne de la nicotine ou non, elle reste en apparence moins nocive qu’une cigarette classique et elle a un avantage par rapport aux autres aides à l’arrêt du tabac : elle permet de conserver le geste et une sensation dans la gorge, appelée « hit », proche de la cigarette.

Car si c’est la nicotine qui joue dans la dépendance à la cigarette, le geste de fumer est très ancré dans les habitudes quotidiennes – café du matin, après le repas, en soirée : c’est parfois de cette habitude dont il est le plus difficile de se défaire. Cela peut manquer… et pousser à la reprise du tabac. Mais enceinte, est-il possible d’utiliser une vapoteuse ?


Cigarette électronique : quels dangers enceinte pour vous et pour bébé ?

Comme le relève le Baromètre Santé Publique France publiée en juin 2019, l’e-cigarette reste « controversée car son rapport bénéfices/risques est encore mal connu ». Même si elle est arrivée sur le marché vers 2010 et surtout 2012 dans l’Hexagone, on manque de recul sur les risques qu’elle représente, notamment durant la grossesse : très peu d’études ont été effectuées pour les évaluer. Ainsi, personne ne peut affirmer aujourd’hui qu’elle ne représente aucun danger pour votre santé et celle du fœtus. En outre, la qualité des e-liquides varie d’une marque à l’autre et certains ont une composition douteuse…

Néanmoins, pour RESPADD, association à but non lucratif qui fédère plus de 600 établissements de santé engagés dans la prévention et la prise en charge des pratiques addictives, le « vaporisateur personnel est probablement beaucoup moins nocif pour les femmes enceintes et leur bébé que les cigarettes classiques. Il ne produit pas de monoxyde de carbone (CO) ; ni ne contient la plupart des substances chimiques nocives présentes dans la cigarette ». 


Les autres substituts à la nicotine pour la femme enceinte

Si les professionnels de santé ne doivent pas vous décourager dans l’arrêt de la cigarette, ils ne vous conseilleront cependant peut-être pas la vapoteuse. En effet, il existe d’autres solutions pour en finir avec le tabac durant la grossesse, pour lesquels il y a un peu plus de recul et qui ont montré leur efficacité. C’est notamment le cas des substituts à la nicotine classiques, tels que les patchs ou les gommes, qui sont totalement inoffensifs pour le fœtus et remboursés par la Sécurité sociale sur prescription – ce qui n’est pas le cas de la cigarette électronique. En revanche, la Varénicline (Champix ®) et le Bupropion (Zyban ®), des médicaments réservés aux gros fumeurs très dépendants, ne sont pas utilisables durant la grossesse.

Courage, vous y arriverez !

À lire aussi :
Tabac et grossesse : combattons les idées reçues !
Enceinte, je n'arrive pas à arrêter de fumer

Publié le 16/12/2019 à 13:45

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Comlan le 2020-09-14 14:27:11

Tout le monde veut aimer et être aimé. Mais souvent, il y a des obstacles gênants sur le chemin de l'amour. Un accident absurde peut conduire à la séparation, et il est incroyablement difficile de faire face à toutes les douleurs de la séparation. Il arrive souvent que les sentiments entre les époux se relâchent d'année en année. Beaucoup de gens prennent ce fait calmement et n’essaient pas de rétablir l'ardeur des relations.Je viens à votre rescousse pour vous aider à récupérer votre conjoint(e) partie. Je vous donne la preuve que mon travail marche avant tout engagement. Je suis au +22997788791(whatsApp) et mon adresse mail est la suivante: contact.maitreamangnon@yahoo.com