C'est si bon d'être parents !

Le congé paternité rallongé c'est pour quand ?

Le congé maternité postnatal est de 10 semaines. Bien qu’un peu court, il permet néanmoins de prendre ses marques en tant que maman avant de reprendre le chemin du travail. Pour les papas, c’est la douche froide : mis bout à bout, le congé de naissance et le congé paternité offrent aux nouveaux pères 14 petits jours pour faire connaissance avec leur bébé et s’acclimater à cette nouvelle vie de famille. Vous avez dit un peu court ? 

Le congé paternité rallongé c'est pour quand ?

Devenir papa aujourd'hui

Les papas d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes que ceux d’hier : qu’on se le dise ! Désormais, ils s’investissent plus dans l’éducation des enfants. Se lever la nuit, jouer avec eux ou changer la couche, ils ont envie de partager ces moments au même titre que les mamans. Seul hic : le monde du travail ne semblerait pas l’avoir intégré, preuve en est la durée du congé paternité qui reste inchangée.


Homme- femme, père-mère : sur le même pied d'égalité !

Et puis c’est prouvé, les disparités homme-femme qui s’installent aussi bien dans les foyers que dans le travail viennent, pour une part, de cette inégalité de congé à la naissance des enfants. Alors certes, le congé parental est venu résoudre une partie de la question, mais une partie seulement. Si la femme doit se remettre physiquement de l’accouchement, cela n’empêche pas le papa d’avoir besoin de temps pour se remettre de ses émotions… et assumer pleinement son nouveau rôle.


Tisser le lien d'attachement papa-bébé

Un prolongement du congé paternité aiderait les jeunes pères à créer un lien avec leur bébé. Beaucoup de pères ne vivent pas forcément bien le retour au travail après un congé si court : ils reprennent le chemin du bureau alors qu’ils aimeraient rester auprès de leur tout-petit pour apprendre à le connaître, s’en occuper, et aussi récupérer des nuits qui ne sont pas forcément de tout repos. Bien sûr, cela est possible même en travaillant, mais pour peu que leur emploi soit prenant, ou à des horaires décalés, cela prend plus de temps. Et après tout, bébé a autant besoin de sa maman que de son papa non ?


Le conjoint : soutien indispensable de la maman

Les papas ont bien sûr toute leur place auprès de leur bébé, mais aussi de la maman. Un accouchement, ce n’est pas rien. Il faut pouvoir se reposer et le papa est un soutien précieux. Surtout si par exemple la maman choisit d’allaiter. Un sentiment de solitude peut également envahir aussi les jeunes mères : se retrouver seule face à ce nourrisson, toute la journée, ce n’est pas toujours facile ! La présence du père permettrait ainsi d’éviter bien des baby blues à ces jeunes mamans, souvent isolées, loin de leur famille, qui peuvent se sentir perdue et doivent tout assumer bébé à peine né.


La durée du congé paternité rallongée pour les bébés hospitalisés !

Les droits des pères évoluent cependant. Jusqu’à présent, si les papas souhaitaient être près de leur bébé hospitalisé après les 11 jours de congé paternité et les 3 jours de congé de naissance, il fallait qu’ils prennent un congé sans solde, au risque de mettre à mal la situation familiale d’un point de vue financier.

Depuis le 1er juillet 2019, les jeunes pères bénéficient enfin d’un rallongement du congé paternité si leur bébé est hospitalisé dès la naissance, notamment les prématurés, afin que l’accueil de l’enfant puisse se faire dans de meilleures conditions. Salariés, travailleurs indépendants ou exploitants agricoles ont ainsi désormais droit à 30 jours maximum durant l’hospitalisation de leur enfant. Une grande victoire pour l’association SOS Préma qui a tant œuvré à cette avancée, mais qui ne suffit pas toujours : certains bébés restent hospitalisés plus longtemps.


Quelles démarches les nouveaux pères doivent faire pour bénéficier de ce congé rallongé ?

Donné sous conditions, il suffit d’en avertir l’employeur et d’envoyer un document qui atteste l’hospitalisation de bébé à la caisse d’assurance maladie, chargée du versement des indemnités journalières. Celles-ci seront d’ailleurs identiques au congé de paternité classique : vous aurez donc droit à un maintien de salaire. À noter que vous pouvez prétendre à ce rallongement de congé paternité, quel que soit votre contrat de travail, en CDD ou en CDI, à temps partiel, que vous soyez intérimaire, ou même saisonnier.


Pour le moment, bien que la nécessité de rallonger le congé paternité pour toutes les naissances fasse couler beaucoup d’encre, la France reste à la traîne par rapport à d’autres pays. Gageons que bientôt nous rattrapons notre retard !


À lire aussi :
Déclaration de naissance : tout savoir à son sujet
Démarches administratives de la grossesse : le calendrier
Allocations naissance : que demander ?
Devenir père : les premières semaines avec bébé

Publié le mis à jour le 15/05/2020 à 19:50

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.