C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Etude : le sommeil, une question cruciale pour les mamans avant et surtout après la naissance

Difficile d’être au top dans la journée quand la nuit a été entrecoupée, par les douleurs ou les pleurs, et un sommeil plus que léger. Surtout lorsqu’il faut avoir de l’énergie pour deux. Que ce soit pendant la grossesse ou après la naissance du bébé, la question du sommeil est donc primordiale. Elle concerne d’abord la femme enceinte et ses problématiques, puis les préoccupations de la maman qui souhaite avoir un bébé détendu, reposé et en bonne santé.

Etude : le sommeil, une question cruciale pour les mamans avant et surtout après la naissance

Le sommeil pendant la grossesse : un sommeil perturbé ?

La majorité des femmes enceintes (85%) déclarent avoir un sommeil perturbé. Pour 20% d’entre elles, cela intervient dès le début de la grossesse, pour d’autres principalement aux 2e et 3e trimestres. La cause de cette difficulté à dormir vient de l’inconfort (position inconfortable, transpiration…) pour 66% des femmes, mais aussi de l’envie d’uriner, de douleurs (mal de dos et autres), du bébé qui bouge, etc. Pour améliorer la qualité de leur sommeil, plus de la moitié des femmes utilisent un coussin d'allaitement, d’autres utilisent une ceinture de sommeil (1%), mais 44% n’emploient aucun accessoire pour dormir. (étude mars 2018)

 

Plus de la moitié des femmes enceintes utilisent un coussin d'allaitement pour dormir pendant la grossesse

Ce phénomène peut s’accompagner, pour 63% des femmes, d’insomnies qui interviennent surtout en milieu de nuit. La situation familiale peut alors avoir une influence, on constate d’ailleurs que 93% des femmes séparées connaissent des épisodes d’insomnie, alors qu’elles sont seulement 63% dans ce cas lorsqu’elles sont en couple. (étude mars 2018)

Le rituel du coucher de bébé : une étape à ne pas négliger

Chaque maman a son petit rituel pour endormir son bébé : câlin, histoire, chanson ou comptine, etc. Même si 23% d’entre elles affirment ne pas en avoir pour leur bébé de 0 à 3 mois, cette pratique se met en place au fil du temps avec l’enfant et évolue avec l’âge. (étude mars 2018)

Pourtant, on constate que le rituel du coucher est une étape à ne pas négliger puisque 66% des mamans qui déclarent que leur enfant ont fait leurs nuits entre 0 et 3 mois, ont instauré un rituel du coucher entre 0 et 3 mois. À noter, qu’un rituel de coucher trop long aurait l’effet inverse, il compliquerait l’endormissement de bébé. 84% des mamans dont le rituel dure entre 5 et 10 minutes déclarent que leur enfant s’endort facilement vs. 61% lorsque ce rituel dure entre 10 et 20 minutes. (étude novembre 2018)

Afin de ne pas perturber l’endormissement, la majorité des mamans évitent que leur bébé ne regarde les écrans (télé ou tablette) à l’heure du coucher. (38% des enfants sui regardent un écran au moins de temps en temps ont un endormissement compliqué vs. 25% pour ceux qui ne regardent jamais d’écrans : étude novembre 2018). Cependant, à mesure que l’enfant grandit, il est de plus en plus soumis aux écrans. Ainsi, 25% des enfants entre 1 et 2 ans ont accès à un écran au moins de temps en temps avant de se coucher(étude novembre 2018)

Les nuits de bébé : sereines ou agitées ?

Les bébés commencent à faire leurs nuits avant 3 mois (58%) ou entre 3 et 6 mois (26%). Mais il arrive que cela prenne un peu plus de temps, voire que cela intervienne entre 1 et 2 ans (4%). Et cela peut devenir un problème pour 28% des mamans. (étude mars 2018)

 

77% estiment qu'on leur demande régulièrement s'il fait ses nuits

 

La pratique du cododo ainsi que de l’allaitement peuvent expliquer pourquoi certains bébé font leur nuits plus tardivement. En effet, 57% des bébés non allaités font leurs nuits entre 0 et 3 mois vs. 46% pour les enfants allaités et la tendance est la même pour les enfants pratiquant le cododo. 33% des enfants qui dorment en cododo ont fait leurs nuits entre 0 et 3 mois vs. 57% pour ceux qui dorment seuls. (étude novembre 2018)

Tout comme l’endormissement, les nuits des bébés sont majoritairement jugées faciles (24%) ou plutôt faciles (53%). Parmi les mamans qui considèrent les nuits compliquées, on trouve une plus forte proportion de femmes séparées (39%). L’accès aux écrans peut aussi expliquer les nuits difficiles. En effet, 32% des mamans se plaignent de ce phénomène lorsque leur enfant regarde un écran avant de se coucher, contre 23% en l'absence d'écran. (étude mars 2018)

Les réveils nocturnes de bébé

Dans seulement 4% des cas, ce sont les papas qui se lèvent la nuit, et dans 29% des cas cette tâche est assumée à tour de rôle, ce qui laisse une large majorité de femmes assumer ce rôle seules (67%). (étude mars 2018)

3 mamans sur 5 déclarent que le papa ne se lève jamais ou rarement quand bébé pleure la nuit

Le manque de sommeil : quel impact sur les jeunes mamans ?

Biberons, tétées, pleurs… Les nuits des jeunes mamans sont bien agitées. Près d’une maman sur deux déclarent dormir entre 5h et 7h par nuit. Et pour certaines mamans solos, les nuits peuvent encore être plus courtes que pour les jeunes mamans en couple. 26% des mamans solos déclarent dormir moins de 5h par nuit vs. 14% pour les mamans en couple. Le manque de sommeil conduit généralement à des troubles de l’humeur (68%), un manque de concentration (52%) et des pertes de mémoire (41%).

Les futures et jeunes mamans sont-elles bien informées sur ce qui les attend ?

La réponse est non. En effet, 59% des mamans estiment ne pas avoir été bien informées sur le sommeil pendant la grossesse. Elles demandent principalement conseil à leur sage-femme (40%), à leur mère (40%), à des amies (16%), à leur gynécologue (15%), cherchent des informations sur Internet (40%), sur des forums ou groupes Facebook (8%), etc. (étude mars 2018)

Les jeunes mamans, estiment également être mal informées sur le sommeil du bébé (55% en novembre 2018 vs. 51% en mars 2018). C’est pourquoi 82% d’entre-elles recherchent des informations sur des sites média, 52% auprès de leur entourage, 46% sur des forums, groupes Facebook (étude novembre 2018) mais aussi auprès de leur pédiatre pour 48% d’entre-elles (étude mars 2018). Le pédiatre étant le professionnel de santé par qui les mamans souhaiteraient être informées sur le sommeil de bébé (étude novembre 2018).

 

JE TÉLÉCHARGE L'ÉTUDE

 Regardez la présentation de notre étude dans l'émission La Maison des Maternelles !

 

Étude menée en ligne du 11 au 14 mars 2018 sur un échantillon de 1 715 jeunes et futures mamans inscrites au programme de La Boîte Rose

Étude réalisée en ligne du 28 octobre au 7 novembre 2018 sur un échantillon de 2418 jeunes mamans inscrites au programme de La Boîte Rose.

 

Publié le 15/06/2018 à 12:11 mis à jour le 21/11/2018 à 15:32

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.