C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Allaitement tardif : j’allaite encore, et alors ?

Quand vous avez démarré votre allaitement, vous ne vous êtes pas donné de limite dans le temps. Au fil des jours, vous voilà désormais en train d’allaiter un bambin. L’allaitement tardif peut parfois susciter des questions de votre entourage, mais après tout, cela ne concerne que vous et votre enfant non ? Voici des arguments qui  vous aideront à faire taire les mauvaises langues.

Allaitement tardif : j’allaite encore, et alors ?

L’allaitement recommandé jusqu’à deux ans 

L’Organisation mondiale de la santé est formelle : « l’allaitement exclusif au sein pendant les 6 premiers mois est le mode d’alimentation optimal du nourrisson ». Mais les recommandations de l’OMS expliquent aussi que même si la diversification est mise en place, l’allaitement doit se poursuivre « jusqu’à l’âge de 2 ans ou au-delà ». Puisqu’on vous dit que l’allaitement est ce qu’il y a de mieux pour votre bébé ! Aucun complexe à avoir donc !

Un lait adapté à votre enfant… même d’un an et plus !

Vous avez peut-être essuyé des remarques autour de vous, vous disant « mais, quand est-ce que tu vas lui donner du VRAI lait » (en parlant du lait de vache) ou des « ton lait n’est pas nourrissant » ou encore des « mais c’est dégoûtant » (si si, ça arrive). Vous pourrez expliquer calmement à ces personnes bienveillantes que votre lait apporte les mêmes bienfaits, que votre enfant ait 5 mois ou 21 mois et que c’est tout de même plus logique que de donner du lait de vache plutôt prévu… pour des veaux. Le lait maternel a des vertus incroyables : il contient notamment des anticorps qui protègent votre enfant. Et de rajouter que l’allaitement, en plus d’être nutritionnel, est aussi un lien fort d’amour entre une mère et son enfant. Et toc !

L’allaitement d’un bambin n’est pas malsain

Si certains sont interpelés de voir un bébé mis au sein en public, la plupart des gens trouvent cela mignon un bébé en train de téter. En revanche, quand l’enfant sait marcher voire qu’il parle, les critiques fusent : malsain, choquant, voire incestueux, voilà comment est souvent vu l’allaitement très long. Sans parler des prétendus dommages qu’un allaitement si tardif peut entraîner sur votre enfant avancés par ceux qui sont contre l’allaitement long. Alors qu’allaiter est un moment câlin qui rassure votre petit, et qui l’aide à se sentir sécurisé. Sans doute parce qu’allaiter un bambin est quelque chose de rare… ou que les gens ont souvent l’esprit étriqué ou mal tourné. Dans ce cas, il faudrait peut-être arrêter de faire des câlins et des bisous aux enfants à partir d’un certain âge alors ?

Un choix qui n’appartient qu’à vous…

Maintenant que vous êtes parent, vous entendez mille et un conseils sur la manière de bien élever votre enfant, notamment en ce qui concerne son alimentation. Qu’on soit clair : c’est vous le parent. Vous seul décidez de ce que vous souhaitez transmettre à votre enfant, un point c’est tout ! N’hésitez pas à le faire savoir.

… Et à votre enfant !

Non parce qu’on oublierait presque que l’allaitement est l’affaire de deux personnes : vous et votre enfant. Comme si vous forciez votre enfant à continuer de téter ! Vous répondez simplement à un besoin : le sevrage naturel, c’est une belle façon de dire au revoir à l’allaitement tout en douceur.

Ce qui compte avant tout c’est que cet allaitement soit bien vécu par vous et votre enfant. Le reste, ce n’est pas important !

 

Publié le 27/12/2017 à 12:52

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.