C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Tout savoir sur l'allaitement maternel

Vous êtes enceinte et vous vous posez la question de l’alimentation de votre bébé. Vous avez envie de lui donner le sein. L’allaitement a de nombreuses vertus et bienfaits pour votre bébé. Mais comment se déroule l’allaitement, que faut-il savoir sur le sujet ? On vous dit tout sur l’allaitement maternel.

L’allaitement

Se préparer à l’allaitement dès la grossesse 

Vous faites bien de vous poser la question de l’alimentation de votre tout-petit durant votre grossesse : si l’allaitement est naturel, il n’est pourtant pas toujours facile. Se préparer à l'allaitement dès la grossesse permet de rassembler de nombreuses informations, afin de pouvoir faire face aux petits maux que vous pourriez rencontrer ou tout simplement d’avoir plus de confiance en vous pour mener cet allaitement avec votre enfant.

La mise en route de l’allaitement : les premiers jours

L’allaitement prend du temps à se mettre en route. Durant les premiers jours, vous n'avez ps encore de lait maisz du colostrum, parfaitement adapté aux besoins de votre nouveau-né, et que la montée de lait se fait quelques jours après l’accouchement. Puis parce que c’est une première fois pour vous… mais aussi pour bébé ! Pas de panique donc, prenez le temps, tout simplement, de trouver vos repères.

Les petits maux de l’allaitement

Ce n’est pas obligatoire bien sûr, mais il n’est pas rare de rencontrer quelques petits soucis au cours de l’allaitement, que ce soit au début, avec des douleurs aux mamelons, ou plusieurs mois après, avec un engorgement ou une mastite. Pas de stress : il suffit juste de savoir comment réagir pour que cela passe rapidement. Les mamelons douloureux seront soulagés en appliquant une crème à la lanoline et les engorgements en drainant le sein sous la douche, par exemple. Savoir que cela peut arriver permet de prendre les devants, en se renseignant sur le sujet, mais aussi en trouvant des interlocuteurs susceptibles de vous aider à trouver des solutions pour vous soulager le cas échéant.

L’allaitement côté maman : s’écouter avant tout

Quand on est maman, le doute peut facilement être une seconde nature. L’allaitement, lorsque c’est le premier, soulève énormément de questions auxquelles vous n’avez pas toujours les réponses. Faites-vous confiance : vous aurez un lien unique avec votre bébé, vous êtes sa maman et vous connaîtrez ses besoins mieux que quiconque. Cela prend juste un peu de temps. N’écoutez pas les conseils non sollicités pas toujours bienveillants : ils peuvent vous déstabiliser.
Aussi, prenez soin de vous. Préservez-vous des moments de repos : on dit souvent à tort que l’allaitement fatigue. Rien n’est moins vrai, ce sont surtout les nuits hachées, le nouveau rythme de vie, les suites de couches et même l’accouchement et la grossesse qui entament votre énergie. Essayez donc au maximum de dormir quand bébé dort.

Être accompagnée dans l’allaitement : la clef de la réussite

On pense qu’un allaitement se fait à deux : vous et votre bébé. Mais loin de là ! Vous aurez besoin du papa, pour amener bébé au sein la nuit, ou la journée, mais aussi de votre entourage, pour avoir du soutien, un relai, ou tout simplement pour vous rassurer dans les moments de doute. Mais il y a aussi les professionnels de santé qui pourront vous venir en aide en cas de souci, si bébé tète mal, ne prend pas assez de poids ou si vous avez des questions : certaines sages-femmes sont spécialisées en lactation, mais vous trouverez aussi des conseillères en lactation auprès de la Leche League.

La fin de l’allaitement : le sevrage

Il n’y a pas d’âge idéal pour sevrer un bébé. Faites-le simplement quand vous êtes tous les deux prêts : quand on commence l’allaitement, on ne sait pas toujours quand on le finira. Dites-vous que, quelle que soit la durée de l’allaitement, c’est déjà ça de pris pour votre petit bout. La reprise de votre activité professionnelle peut être un frein pour votre allaitement, mais c’est possible de continuer à allaiter tout travaillant. Là encore, cela dépend de votre envie, de votre organisation et votre état d’esprit : ce qui compte c’est de faire ce que vous pouvez et d’écouter vos limites. Quand le temps sera venu de ne plus lui donner le sein, il faudra y aller progressivement : remplacer peu à peu une tétée par un biberon ou un repas à la cuillère selon l’âge de votre bébé. Cela permet à votre petit bout de s’adapter à cette nouvelle situation, mais aussi à vous de ne pas souffrir d’engorgement.

Restez zen, tout va bien se passer et vous pourrez profiter de belles tétées avec votre bébé !



Publié le 20/05/2015 à 11:54 mis à jour le 27/03/2019 à 11:56
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Votre préparation à la naissance est terminée, votre valise prête pour vous et votre (vos)nouveaux nés, grâce à la liste fournie par la maternité. Vous vous sentez prête pour la rencontre avec votre/Vos enfant(s). Les signes précurseurs de la mise en travail vous sont rappelés par votre sage-femme lors de la dernière consultation pour savoir quand venir à la maternité. En cas de naissance programmée pour raison médicale, vous avez RDV pour une hospitalisation la veille ou le matin même.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.