C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

Je m'inscris

La rééducation abdominale

Si l’on parle surtout rééducation périnéale après l’accouchement, qu’il soit par voie basse ou par césarienne, la rééducation abdominale est moins connue. Pourtant, elle est parfois indispensable mais pas uniquement pour retrouver la ligne. On vous dit tout sur la rééducation abdominale ! 

La rééducation abdominale

C’est quoi une rééducation abdominale ?

Il s’agit d’exercices faits en cabinet et qui vont vous permettre de retrouver une meilleure sangle abdominale, c’est-à-dire de retonifier vos abdominaux. Ils sont effectués auprès d’un praticien dans le cadre de séances qui peuvent être remboursées par la Sécurité sociale à 100 %.

Pourquoi faire une rééducation abdominale ?

La rééducation abdominale permet de retrouver un ventre plus plat après une grossesse. Parfois, les abdominaux appelés grands droits vont s’écarter et s’étirer durant la grossesse et vont ensuite avoir du mal à retrouver leur position initiale après l’accouchement. Mais les abdominaux ne servent pas qu’à avoir à nouveau un ventre plus tonique. Derrière l’aspect esthétique, il y a aussi de bonnes raisons médicales de faire une rééducation abdominale. En effet, tout comme le périnée, les abdominaux permettent de retenir les viscères et de les soutenir ainsi que d’éviter les maux de dos. Et ils permettent d’ailleurs aussi de préserver le périnée : une sangle abdominale « faible » veut dire un périnée sursollicité… et donc d’éventuels problèmes gynécologiques (fuite urinaire, douleurs périnéales…). Cette rééducation est particulièrement indiquée si vous avez eu une césarienne.

En quoi cela consiste ?

Oubliez les abdos type « crunch » ou les séances de torture en salle de sport : dans un premier temps, vous allez pratiquer la technique dite « hypopressive » : vous allez contracter les abdominaux profonds, les plus importants, en effectuant une respiration abdominale. Couchée sur le dos ou debout, vous prenez une inspiration, puis vous soufflez en creusant le ventre, comme si vous vouliez rapprocher votre nombril de votre colonne vertébrale. Au fil des séances, vous pourrez faire des exercices de renforcement plus classiques, toujours en vous assurant de verrouiller la zone du périnée et éviter d’augmenter la pression intra-abdominale.

Comment savoir si j’en ai besoin ?

Concrètement, la plupart des femmes en ont besoin après une grossesse. Si vous constatez que vous avez un creux au milieu du ventre, que vous pouvez enfoncez vos doigts quand vous les positionnez 2 centimètres au-dessus du nombril, c’est que vos abdominaux se sont écartés et qu’ils ont besoin d’un petit coup de pouce pour retrouver de la tonicité. Parlez-en à votre gynécologue ou votre sage-femme !

Quand faut-il la faire ?

Tant que vous n’avez pas passé la visite post-natale de contrôle 6 à 8 semaines après votre accouchement, évitez de forcer sur vos abdominaux. N’entreprenez pas non plus une rééducation abdominale avant la fin de votre rééducation du périnée si elle vous a été conseillée. Certains praticiens proposent la rééducation abdominale en même temps que la rééducation périnéale, ce qui semble somme toute logique puisque ces deux grands groupes musculaires agissent de concorde. Mais pas d’inquiétude, il n’est jamais trop tard pour faire une rééducation abdominale.
Chez qui peut-on faire une rééducation abdominale ?
Si vous souhaitez faire ce type de rééducation, c’est à un kinésithérapeute qu’il faudra vous adresser. Il vous apprendra également à bien travailler votre sangle abdominale durant les exercices en préservant votre dos – en protégeant les lombaires par exemple – mais aussi au quotidien, en adoptant de nouvelles habitudes.

Publié le 12/02/2018 à 15:15

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus