C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Épisiotomie ou déchirure : ma cicatrice me fait mal plusieurs mois après

Lors de l’accouchement, une épisiotomie a été nécessaire ou une déchirure naturelle est survenue. Vous avez été recousue et avez eu une cicatrice dont vous avez dû prendre soin en attendant qu’elle se résorbe. Mais malgré toute l’attention que vous y avez porté, elle continue de vous faire mal, plusieurs mois après. En plus de gâcher votre vie intime, cela n’est tout simplement pas normal que votre cicatrice soit toujours douloureuse.

Épisiotomie ou déchirure : ma cicatrice me fait mal plusieurs mois après

Episiotomie ou déchirure : quand elles sont mal vécues

Même si l’épisiotomie est un acte chirurgical fréquent et maîtrisé, qui implique une coupure nette des chaires, peut-être n’avez-vous pas eu le choix et avez subi cette épisiotomie. Et être recousue à cet endroit est déjà difficile à accepter psychologiquement. Pour peu que les points soient faits sans anesthésie ou quand la péridurale ne fait plus effet, et vous pouvez en être traumatisée. Outre l’atteinte psychologique, les points qui sont faits sur plusieurs plans ne sont pas réalisés par un chirurgien esthétique, mais par un gynécologue-obstétricien… même si le geste est largement maîtrisé, cette partie de l’anatomie demande toute la délicatesse du monde et beaucoup de précision. Quant à la déchirure, quand elle est superficielle et légère, des points peuvent être contreproductifs. Profonde, en revanche, elle peut s’avérer compliquée à cicatriser.

Pourquoi ai-je encore mal à ma cicatrice ?

Certaines jeunes mamans vont avoir une cicatrisation rapide de leur épisiotomie ou de leur déchirure : passé quelques semaines, elles pourront reprendre leur vie sexuelle comme avant. D’autres vont ressentir une gêne, une véritable douleur, une brûlure, notamment lors des rapports, et cela ne dépend pas forcément de l’importance de l’épisiotomie ou de la déchirure. Vous pouvez également avoir une sensation de resserrement ou de pincement à l’endroit de votre épisiotomie ou déchirure.

Douleurs intimes : non ce n’est pas dans votre tête

Vous en avez déjà parlé avec votre sage-femme, à l’occasion de votre rééducation du périnée. Pourtant, à l’œil nu, votre praticien n’a rien relevé, ni au toucher. Est-ce que ça serait dans votre tête alors ? Pas du tout ! La suture d’une épisiotomie  ou d’une déchirure peut se faire sur plusieurs plans : muqueuse vaginale, muscle du périnée, et peau de la vulve. Si en surface, au niveau de la peau, la cicatrice est belle, voire inexistante, à l’intérieur, dans les couches plus profondes, il peut y avoir eu un traumatisme ou un problème de cicatrisation. Aussi, au moment où vous avez été recousue, il suffit d’un point trop serré pour que votre intimité en soit bouleversée. Enfin, des adhérences peuvent se créer, des bandes fibreuses qui viennent « tirer » sur d’autres muscles.

Douleurs après une épisiotomie ou une déchirure : il faut consulter !

Même si votre gynécologue ou votre sage-femme n’a pas constaté d’anomalie, ne perdez pas espoir. Ce genre de douleur sur cette partie intime de votre corps, cela peut réellement vous gâcher la vie : rapports douloureux ou impossibles, tensions dans le couple, baby blues exacerbé, pertes de confiance en vous, les conséquences d’une déchirure ou d’une épisiotomie encore douloureuse longtemps après l’accouchement ne doivent pas être sous-estimées.

Si votre gynécologue n’entend pas votre détresse, aussi bien physique que psychologique, changez-en. Votre douleur existe, et il faut trouver une solution pour ne plus en souffrir. Une personne spécialisée dans la prise en charge des douleurs chroniques peut également vous aider.

Quelles sont les solutions pour ne plus avoir mal à mon épisiotomie ou ma déchirure ?

- tous les jours, vous pouvez masser la zone avec une huile végétale ou périnéale afin d’assouplir la cicatrice. Ça prend du temps, mais au bout de quelques mois, ça devrait aller mieux.

- utilisez un lubrifiant lors des rapports sexuels pour éviter toute irritation ou micro déchirure à l’endroit sensible. Prenez le temps surtout de faire des préliminaires : plus vous vous sentez excitée et détendue, plus votre vagin sera lubrifié et plus vous serez à même de lâcher prise et de ne pas vous crisper par peur d’avoir mal.
- une rééducation ciblée avec de l’électrostimulation avec sonde sur la cicatrice peut également soulager.
- si la douleur persiste et n’est pas tolérable, renseignez-vous pour avoir peut-être recours à une petite opération chirurgicale réparatrice que l’on appelle la « reprise d’épisiotomie ». Elle consiste à reprendre la cicatrice afin de recoudre à nouveau, mais en corrigeant ce qui provoque des douleurs. En revanche, si vous envisagez une nouvelle grossesse, mieux vaut laisser passer au moins 6 mois entre la reprise de votre cicatrice et vos nouveaux essais bébé.

Les douleurs après accouchement suite à une déchirure ou une épisiotomie restent un sujet tabou. De nombreuses femmes, même sans parler de douleur, ressentent un inconfort : ce n’est pas un détail ! Parlez-en : il existe des solutions pour retrouver une vie intime épanouie et sans douleur ! 

A lire aussi
sexe après l'accouchement : et si on prenait son temps ?
Mon corps après la grossesse

Publié le 08/06/2018 à 13:39 mis à jour le 22/07/2019 à 13:41

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.