C'est si bon d'être parents !

Bébé est né prématurément

Enceinte, vous avez sans doute idéalisé votre bébé et votre accouchement. La vie en a décidé autrement et votre enfant est né avant le terme. Comment réagir ? Comment gérer vos peurs et trouver votre rôle de parent dans un environnement hypermédicalisé et stressant ? Avec le temps, rassurez-vous, le lien va se créer et vous trouverez votre place. 

Bébé est né prématurément

Accepter la prématurité de bébé sans culpabiliser

Un bébé qui arrive trop tôt, c’est souvent vécu comme un choc : personne n’est prêt à vivre cette séparation brutale. Surtout que l’accouchement est souvent précipité et ne se passe pas toujours comme vous l’avez imaginé. Faire le deuil d’un accouchement idéal et d’un bébé né à terme, comme les autres, peut prendre du temps mais est nécessaire pour pouvoir mieux vivre la situation. Bébé est là, il a besoin de vous.

Gérer ses inquiétudes face à un si petit bébé

Va-t-il s’en sortir ? Et si quelque chose ne se passait pas bien ? Vais-je savoir m’occuper de ce minuscule bébé quand il rentrera à la maison ? Les questions fusent quand on devient parent, encore plus quand votre enfant est prématuré. Les premiers jours, vous serez dans l’inconnue la plus totale. Au fur et à mesure, tout cela vous deviendra familier et vous apprendrez à vivre autrement cette inquiétude sur la santé de votre prématuré, au jour le jour. Malgré tout, autorisez-vous à exprimer votre mal-être, voire à pleurer : vous n’êtes pas des super-héros !

Les inquiétudes de votre famille

Si vous êtes perturbés par l’arrivée prématurée de votre enfant, votre entourage peut également mal le vivre. Frères, sœurs, grands-parents, sont affectés par cette naissance impromptue. Mais ce n’est pas facile de gérer tout ce petit monde en plus de vos propres craintes. Pour éviter les incompréhensions, la communication est primordiale. Expliquez à vos enfants la prématurité sans leur cacher. À vous de voir si vous souhaitez faire le tri dans les informations que vous recevez sur la santé de votre bébé. Il faut cependant être prêt à répondre aux sollicitations de l’entourage et mettre des limites le cas échéant : votre famille vous aime et est là pour vous soutenir, ils sauront comprendre vos besoins. 

Allaiter un bébé prématuré, c'est possible

Le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour votre bébé prématuré. Plein d’anticorps, il permet à votre tout-petit de prendre des forces. Le fait qu’il soit facilement digéré est également un point intéressant : vous éviterez à votre petit de souffrir de maux de ventre. Enfin, il permet également de renforcer les liens maman/bébé. Néanmoins, allaiter votre bébé prématuré est un choix personnel qui ne regarde que vous : si vous ne souhaitez pas donner le sein, sentez-vous libre de faire le choix de donner le biberon.

Rentrer à la maison sans son bébé

En fonction du degré de prématurité, votre bébé va passer plus ou moins de temps en néonatalogie : il ne sortira que quand il pourra respirer et s’alimenter seul. Vous risquez donc de rentrer sans votre bébé à la maison. Un moment difficile auquel il faut se préparer. Courage, restez positifs : tôt ou tard, votre petit bout rentrera avec vous.

La communication avec le service néonatologie

Doutes, questions, peurs, il est essentiel de communiquer avec l’équipe médicale. Chaque jour, elle vous donnera des nouvelles de votre petit, comment il a dormi, s’il n’a pas fait de « bêtises » durant la nuit. Jour après jour, elle vous rassurera. N’ayez pas peur de poser des questions qui vous paraissent stupides : il n’y a pas de mauvaise question ! Y apporter des réponses vous permettra de mieux vivre cette nouvelle parentalité si particulière.

Un accompagnement pour les soins de bébé

Appuyez-vous sur les puéricultrices : elles vous accompagneront dans les soins de bébé et vous aideront à faire le lien avec ce tout petit bout. Elles seront là pour vous aider à connaître bébé, ce qui lui plaît ou non, et vous montreront les gestes pour vous occuper de votre tout-petit en toute sécurité.

L’importance du peau à peau

Le peau à peau est une pratique courante dans les services de prématurés. Vous parviendrez plus facilement à nouer un lien fort avec bébé. Si c’est un moment privilégié et intense pour vous, il est également très bénéfique pour votre prématuré, quand il est suffisamment stable : cette pratique permet de l’aider à réguler sa température, de l’apaiser et le rassurer, loin des machines qui font du bruit et qui rythment son quotidien.

Une transition à organiser

Pour finir, il est essentiel de pouvoir vous appuyer sur votre famille ou vos amis durant la période d’hospitalisation de votre enfant. Que ce soit pour gérer les aînés, si vous avez déjà des enfants, comme pour pallier le quotidien – courses, repas, lessives. Vous allez passer beaucoup de temps auprès de votre bébé : n’hésitez pas à demander de l’aide.

Publié le 19/05/2015 à 16:27 mis à jour le 16/01/2018 à 14:04
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Votre préparation à la naissance est terminée, votre valise prête pour vous et votre (vos)nouveaux nés, grâce à la liste fournie par la maternité. Vous vous sentez prête pour la rencontre avec votre/Vos enfant(s). Les signes précurseurs de la mise en travail vous sont rappelés par votre sage-femme lors de la dernière consultation pour savoir quand venir à la maternité. En cas de naissance programmée pour raison médicale, vous avez RDV pour une hospitalisation la veille ou le matin même.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus