C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

Je m'inscris

Bébé est prématuré : le retour à la maison

Mettre au monde un bébé avant l’heure n’est pas facile à vivre. Après un long séjour à l’hôpital et souvent quelques frayeurs, votre bébé prématuré est enfin prêt à rentrer à la maison. Un soulagement mais aussi une source d’angoisse pour les parents. Prendre soin de lui, découvrir ou redécouvrir ce petit bout, une grande aventure commence, dans votre petit cocon familial.

Bébé est prématuré : le retour à la maison

Un retour en toute sécurité

Si votre bébé peut sortir de la maternité, c’est que l’équipe médicale a jugé son état de santé suffisamment stable pour ne plus avoir besoin d’une surveillance rapprochée ni de machines pour respirer : il est tout simplement en bonne santé. C’est désormais presque un bébé comme les autres. Vous allez enfin pouvoir être avec lui, faire vraiment connaissance avec votre tout-petit né trop tôt et vous occuper de lui comme tout autre parent qui vient d’avoir un bébé. Du pur bonheur !

Se préparer au retour à la maison

Votre bébé prématuré est fin prêt à découvrir sa maison et sa chambre. Après des semaines d’hospitalisation, il va enfin découvrir le cocon familial. Pour être les plus sereins possible, anticipez ce retour : pédiatre, PMI, trouvez les contacts qui pourront vous venir en aide en cas de besoin ainsi que pour organiser vos rendez-vous. De même, n’hésitez pas à solliciter l’aide de votre famille et de votre entourage… si vous en éprouvez le besoin. En effet, vous aurez peut-être aussi envie de vous retrouver en tête-à-tête avec votre petit bout dont vous avez tant attendu la sortie de l’hôpital. Trouver vos marques peut prendre du temps et les visites incessantes peuvent être déstabilisantes et fatigantes. Sachez poser vos limites.

Des sentiments ambivalents

Après cette naissance inattendue et éprouvante, rentrer à la maison sans votre bébé a été une épreuve difficile. Ces moments sont désormais derrière vous : vous débordez de joie à l’idée de l’avoir enfin avec vous… mais éprouvez aussi de l’inquiétude. Seuls face à ce petit bébé, sans l’équipe soignante qui vous encadrait et répondait à vos questions, vous pouvez vous sentir perdus. Chaque jeune parent de bébé prématuré éprouve ces sensations, et même les parents de bébés nés à terme. Faites-vous confiance : vous allez apprendre, avec le temps, à vous occuper de votre tout-petit et gagnerez en assurance.

Un environnement sûr et sain

Pas besoin de le surprotéger ou d’aseptiser votre maison : seules quelques mesures doivent être adoptées. Pour éviter que votre petit bout attrape virus et microbes, des règles d’hygiène de bon sens sont à respecter, comme tout bébé qui vient de naître, particulièrement l’hiver avec les gastro-entérites et les grippes qui courent. Le principal risque est la bronchiolite. Si une personne qui doit venir vous visiter est enrhumée ou tousse, demandez-lui de venir une autre fois : pas besoin de faire courir un risque à votre loulou. Évitez également les lieux bondés, les supermarchés ou les transports en commun : préférez le grand air quand les températures ou le temps le permettent. Aussi, si vous avez des animaux à la maison, veillez à ce qu’ils se tiennent à l’écart de bébé. Enfin, la température de votre maison et particulièrement de sa chambre doit rester autour des 19-20 °C.

Le sommeil : réapprendre à dormir

En néonatalogie, entre les bruits et les va-et-vient des infirmières, votre bébé a été dans un environnement sonore bien différent du calme qui règne dans votre maison et a été habitué à être réveillé souvent. Loin des machines et des lumières, il va devoir apprendre à se faire à son nouvel environnement. Cela peut nécessiter un temps d’adaptation plus au moins selon les bébés et leur histoire. Ainsi, même s’il a besoin de beaucoup dormir, il risque de se réveiller régulièrement, voire de confondre le jour et la nuit. Mais rassurez-vous, même si cela peut prendre plus de temps qu’un bébé né à terme, il parviendra petit à petit à dormir de plus en plus longtemps, jusqu’à faire ses nuits. Patience donc !

Une alimentation sous surveillance

Si vous avez choisi de donner le sein à votre prématuré, stimuler votre lactation peut s’avérer nécessaire. Si c’est au biberon, veillez à le donner à heure à peu près fixe, afin d’habituer votre bébé. Quant au lait à lui donner, suivez les recommandations du pédiatre de la maternité. Des vitamines sont également généralement prescrites. Pensez à poser toutes vos questions à ce sujet avant le départ de l'hôpital, l’alimentation étant souvent la principale source d’inquiétude des parents de préma.

Un suivi médical nécessaire

Même si bébé est en bonne santé, un suivi médical spécifique sera nécessaire les premières années, en fonction de sa prématurité et de ses éventuels besoins spécifiques. Le point faible de votre bébé sera son immunité : fièvre, toux, rhume nécessitent un avis médical pour éviter toute complication.

Faire le lien

Enfin, ce retour à la maison permet de tisser des liens, de câliner votre bébé autant que vous le voulez, sans retenue. Massages, bercements, bains, tout est bon pour être en contact avec votre petit bout. Porter votre bébé en écharpe, à même la peau si c’est possible : il n’y a rien de meilleur que le contact chaleureux de papa et maman pour continuer à bien grandir !

Rassurez-vous, tout va bien se passer. Et si vous avez des questions, des doutes, n’hésitez pas à interroger votre pédiatre ou l’équipe qui suit votre bébé. Et surtout, profitez bien de cette deuxième rencontre qui va être magique !

Publié le 08/11/2017 à 09:34

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus