C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Le congé maternité : congé prénatal et postnatal

Vous êtes enceinte : félicitations ! Seul hic, le congé maternité approche et vous ne savez pas réellement comment cela se passe ? Qu'est-ce que le congé prénatal ? Et le congé postnatal ? On fait ensemble le point sur ces périodes de pause pendant et après la grossesse. Vous allez voir, c'est très facile !

congé maternité congé prénatal postnatal durée

Qu'est-ce que le congé maternité ? 

Vous bénéficiez d'un congé maternité autour de la date présumée d'accouchement, débutant avant la grossesse et se terminant plusieurs semaines après l'accouchement. Il s'agit là du congé prénatal et du congé postnatal.

Sachez que le congé maternité est obligatoire et qu'il est interdit par la loi d'y renoncer totalement. En effet, la maman peut décider de ne pas prendre l'intégralité de son congé maternité, à la seule et unique condition de s'arrêter 8 semaines dont 6 semaines après l'accouchement. Il est également obligatoire de prévenir votre employeur, pour l'avertir de votre absence et des dates prévues de votre congé maternité. 

La durée du congé maternité

La durée du congé maternité varie en fonction du nombre d'enfants que vous attendez et du nombre d'enfants déjà à votre charge et/ou que vous avez mis au monde. Le tableau explicatif ci-dessous vous explique à combien de temps de congé maternité vous avez droit vous concernant. 

Nbre d'enfants

attendus

Nbre d'enfants
déjà à charge

Durée total du
congé maternité

Durée du congé
prénatal

Durée du congé
postnatal

1 enfant

0 ou 1

16 semaines

6 semaines

10 semaines

1 enfant

Plus de 2

26 semaines

8 semaines

18 semaines

Des jumeaux

 

34 semaines

12 semaines

22 semaines

Naissance

multiples

(3 enfants ou plus)

 

46 semaines

24 semaines

22 semaines


Reporter le congé prénatal, c'est possible ?

Le congé prénatal est la partie du congé maternité qui se déroule avant la naissance de votre bébé. Il est bien sûr possible de demander à reporter le congé prénatal, à condition d'avoir un avis favorable du médecin qui suit votre grossesse, et dans la limite de 3 semaines. Cela induit alors un report de ce temps sur le congé postnatal qui est rallongé de la même duré. 

Une fois l'autorisation du professionnel de santé en poche, vous devez avertir la CPAM au plus tard la veille de votre date de congé prénatal initiale. Plusieurs justificatifs sont à fournir à l'assurance maladie : la demande de report du congé de maternité et le certificat médical rédigé par le médecin. Toutefois, vous n'avez pas besoin d'obtenir l'accord de votre employeur pour reporter le congé prénatal. 


Avancer son congé prénatal, c'est possible aussi ? 

Effectivement, avancer le congé prénatal est également possible, uniquement dans les situations suivantes : 
- naissance d'un troisième enfant (limite de 2 semaines)
- naissances multiples (limite de 4 semaines)

Là encore, la règle de calcul reste la même : si vous souhaitez prendre le congé prénatal plus tôt, cela sera impacté sur la durée du congé postnatal. Et de fait, le congé postnatal sera plus court. 

 

Le congé maternité en cas de maladie : le congé pathologique

Si des complications surviennent durant votre grossesse ou après l'accouchement, un congé spécifique est également envisageable. Vous pouvez alors bénéficier d'un congé pathologique, qui vient s'ajouter à la durée du congé maternité. Il existe cependant des restrictions, et ne peut être pris que dans les 2 semaines avant la DPA (date présumée d'accouchement) ou les 4 semaines après l'accouchement. 


Le congé maternité en cas d'accouchement prématuré ou tardif

Un accouchement prématuré raccourcit certes le congé prénatal. Mais il ne raccourcit pas pour autant la durée totale du congé maternité. De fait, les jours non pris de congé prénatal sont reportés sur le congé postnatal. Si l'hospitaliation du bébé prématuré est obligatoire et/ou si la naissance a lieu plus de 6 semaines avant la date prévue, le congé maternité est alors allongé. 

Dans le cas d'un accouchement après dépassement de terme, vous "gagnez" des jours de congé maternité ! En effet, le congé prénatal se prolonge, sans que cela impacte la durée de votre congé postnatal. 


Prévoir le congé postnatal

Vous l'aurez compris, anticiper la fin de votre congé maternité et donc de votre congé postnatal ne peut pas nécessairement se faire au début de la grossesse. Prenez le temps d'évaluer votre propre situation. Ecoutez-vous, mesurez votre temps de trajet, etc... Tous ces facteurs, si la grossesse se déroule sans complication, sont autant d'éléments qui vous aideront à prendre la décision qui vous correspond le mieux. Certaines femmes enceintes étant en super forme, par exemple, préfèrent garder plus de temps pour le bébé, une fois qu'il est né. 

 

A lire également : 
Déclaration de naissance : tout savoir à son sujet
Démarches administratives de la grossesse : le calendrier
Allocations naissance : que demander ? 

Publié le 26/06/2015 à 17:39 mis à jour le 16/10/2019 à 14:18
Auteur : Capucine PIOT

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Melanie le 2016-07-05 10:36:59

Merci pour ces renseignements Cordialement Mélanie