C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Le test d'Apgar : qu'est-ce que c'est ?

Lorsque votre bébé va naître, à l’instant où il voit le jour, il va avoir un premier bilan médical pour faire le point sur son état de santé. Parmi les examens qu’il va subir, il y a le test d’Apgar, aussi appelé score d’Apgar. À quoi sert-il, en quoi consiste-t-il, on vous dit tout sur ce test important de votre nourrisson à la naissance.  

Le test d’Apgar: qu’est-ce que c’est

Quand est effectué le test d’Apgar ? 

Inventé par une femme médecin américaine, Virginia Apgar, en 1952, il s’agit d’un bilan global de l’état de santé de votre nouveau-né qui est fait à la naissance, dès que votre enfant est né : il est effectué à 1 minute de vie, puis est renouvelé à 5 minutes et 10 minutes. Il faut donc patienter un tout petit peu avant de pouvoir tenir votre bébé contre vous pendant un long moment, en peau à peau

À quoi sert le score d’Apgar ? 

Il permet de faire un point sur la santé du nouveau-né dès qu’il naît, à un moment T, afin de s’assurer que tout va bien. 5 points sont étudiés afin de noter un score sur un total de 10 et qui va permettre d’évaluer les fonctions vitales, c’est-à-dire respiratoires, circulatoires et aussi neurologiques. Ainsi, ce score d’Apgar va déterminer si l’enfant va bien ou non, et de l’éventuelle conduite à tenir. Le test suivant à 5 minutes de vie est fait pour s’assurer que l’état de santé de votre nourrisson ne s’est pas dégradé ou qu’il s’est amélioré, si le premier score n’était pas bon. Enfin, un nouveau test peut être fait à 10 minutes de vie si les précédents n’étaient pas suffisamment concluants. Néanmoins, il faut noter que ce test ne détermine pas forcément le développement de votre bébé par la suite : un bébé réanimé peut tout à fait n’avoir aucune séquelle et grandir on ne peut plus normalement.

Quels sont les points examinés durant le test d’Apgar ? 

Si ce test porte le nom de son inventrice, il résume aussi les critères analysés par l’équipe médicale présente en salle de naissance pour savoir si bébé se porte bien : Apparence, Pouls, Grimace, Activité, Respiration.
 
L’équipe médicale va donc vérifier :

- la coloration de la peau : elle peut être pâle, voire bleue, imparfaite, avec les bouts des doigts ou des pieds cyanosés (bleus), ou rose. Il s’agit d’un bon indice sur l’état de votre bébé ;
- le rythme cardiaque, avec un stéthoscope ou en comptant les pulsations à la base du cordon ombilical ;
- la réactivité aux stimulations, par exemple en le frottant avec une serviette ou en tapotant les pieds : elle peut être nulle, faible (grimace) ou plutôt importante (cris, éternuement, geste spontané, toux…) ;
- la tonicité musculaire : il peut être inexistant, moyen, avec des mouvements de flexion légers, ou forts, avec tous les membres en flexion et en mouvements ;
- les mouvements respiratoires, s’ils sont nuls, lents ou irréguliers ou réguliers et vigoureux, accompagnés de cris par exemple.

Comment est calculé le score d’Apgar ? 

Chacun des 5 points peut être noté 0, 1 ou 2, 0 étant le moins bon. Ainsi, le score maximum est de 10, celui minimum est de 0. À 10, le nourrisson est considéré en parfait état de santé ; le score doit quoi qu’il en soit être supérieur ou égal à 7. À 0, le pronostic vital est mauvais, voire pessimiste.  

Que fait le médecin à l'issue de cet examen médical ?  

- Pour une note de 7 à 10, si nécessaire, une aspiration des voies respiratoires afin de désobstruer le nez, mais aussi le pharynx. Votre bébé peut éventuellement être mis sous oxygène s’il en manque.  
- Pour une note de 4 à 10 : si l’état de santé de bébé ne s’améliore pas tout seul, il faudra désobstruer ses voies respiratoires, lui mettre un masque à oxygène puis éventuellement lui poser une perfusion.  
- Pour une note de 4 à 0 : tout est fait pour que bébé aille mieux. Des manœuvres de réanimations sont effectuées. S’il n’y a pas d’amélioration, il est alors transféré en réanimation.  
 
Généralement, à moins que le bébé n’aille pas bien du tout, ce geste passe plutôt inaperçu pour la maman : vous êtes soit en pleine délivrance, en train d’être recousue si vous avez une épisiotomie, ou un peu sonnée par l’heureux évènement. Le papa, quant à lui, peut accompagner le personnel : c’est le privilège des pères ! 

À lire aussi :
Les premiers examens de bébé à la naissance 
Jaunisse du nourrisson : qu'est-ce que c'est ?
Le test de Guthrie : qu'est-ce que c'est ?

 

Publié le 11/09/2019 à 11:11 mis à jour le 25/09/2019 à 14:56

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.