C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Les nuits à la maternité avec bébé : comment ça se passe ?

La grande rencontre approche et qui dit naissance, dit souvent séjour à la maternité ! Après l’accouchement vous serez fatiguée, et pourtant il vous faudra certainement vous occuper de votre bébé durant la nuit. Comment vont se dérouler les premières nuits à la maternité ? Voici quelques infos pour vous y préparer… un petit peu !

Les nuits à la maternité avec bébé : comment ça se passe ?

Une première nuit… à réaliser la naissance de bébé

Si vous accouchez le soir, ou en fin d’après-midi, excitée par la naissance de votre enfant, il n’est pas impossible que vous ayez du mal à fermer l’œil lors de la première nuit à la maternité. Vous n’en croyez pas vos yeux ! C’est bien votre bébé, qui est là, à vos côtés. Pourtant, il serait bon de parvenir à dormir tant que votre tout-petit est dans les bras de Morphée. Prévoyez de la musique douce et apaisante ou utilisez une application de méditation pour vous relâcher et réussir à vous endormir ! Car s’il y a une nuit où votre bébé va certainement bien dormir, c’est celle-ci !

Les nuits à la maternité se préparent la journée

Si vous avez en tête le dicton « dormir comme un bébé », sortez-le tout de suite de votre esprit. Un bébé ne dort pas toujours, surtout la nuit, et pleure tout de même pas mal. Ne faites pas de plan sur la comète en vous disant la journée que vous devez profiter et vous activer, ou encore recevoir une multitude de visites  : reposez-vous ! Dormir doit être votre priorité pour pouvoir assurer la nuit. Entre les pleurs et les repas, vous serez bien occupée et regarderez avec envie votre oreiller si vous n’avez pas siesté durant la journée.

La deuxième nuit à la maternité : préparez-vous pour la java !

Durant les 24h qui suivent la naissance, vous n’êtes pas la seule à avoir besoin de récupérer : votre bébé tout frais va beaucoup dormir et rester peu éveillé, si ce n’est pour manger. Mais ne faites pas fausse route : cela ne veut (malheureusement) pas dire que vous êtes tombée sur un gros dormeur. Ces premières 24 heures ne sont absolument pas représentatives de la suite de votre séjour à la maternité et des nuits que vous allez passer… Et vous allez vous en rendre compte durant la deuxième nuit : votre bébé risque probablement de peu dormir, de pleurer beaucoup et d’être agité. Il a fini de récupérer et vient d’atterrir dans la réalité, celle où il n’est plus au chaud dans le creux de votre ventre. Avouez qu’il y a de quoi être déphasé non ? L’astuce : c’est LA nuit où il faut demander au papa de rester, si c’est possible, histoire de vous relayer.

Nuit agitée à la maternité : demandez de l’aide

À la naissance, vous allez découvrir ce sentiment d’amour maternel pour votre tout-petit… et vous n’aurez certainement pas l’envie de vous en séparer ne serait-ce qu’une heure : vous l’avez dans la peau. Pourtant, si vous êtes à bout, épuisée et agacée par les pleurs de votre bébé que vous n’arrivez pas à calmer, demandez de l’aide aux puéricultrices. Qui sait, peut-être pourront-elles le prendre le temps de quelques heures pour vous permettre de récupérer un peu. Mais attendez-vous aussi à ce qu’il n’y ait pas de nursery, beaucoup de maternités n’en ont plus aujourd’hui. Renseignez-vous en amont.

Et le papa dans tout ça, où dort-il ?

C’est LE gros point noir de beaucoup de maternités en France : aucun couchage n’est prévu pour le papa, qui n’est même pas toujours autorisé à rester pour la nuit. En pratique, sa présence la nuit est souvent tolérée, et il peut faire de doux rêves sur un fauteuil inclinable un peu vieillot. Bref pour les papas, on est loin de l’hôtel 5*. Autant la jouer tactique : si vous le pouvez, laissez dormir le papa dans un bon lit chez vous. Durant vos nuits à la maternité, les puéricultrices pourront vous aiguiller et vous relayer si besoin. Une fois rentrés chez vous, le papa reposé pourra vous soulager au mieux et vous permettre de récupérer, dans votre lit douillet.


Si la rencontre avec bébé est magique, vous verrez que parfois la nuit, tous les chats sont gris… préparez-vous à avoir des coups de mou et à être un peu désemparée. Pour vous sentir au mieux, prévoyez votre propre oreiller, le plaid que vous aimez, de quoi grignoter et tout ce qui pourra vous aider à vous détendre.
Une dernière chose : briefez votre chéri pour qu’il soit là à 8h pétantes, avec des croissants !

Pour aller plus loin : 

Astuces pour gérer les nuits avec un nouveau-né

Le retour précoce de la maternité : je veux rentrer chez moi

10 choses qui font plaisir à une maman après l'accouchement

 

Publié le 11/06/2018 à 16:42 mis à jour le 12/06/2018 à 11:16

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus