C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Pourquoi 300 000 masques seront remis gratuitement aux mamans qui accouchent

En partenariat avec l’Association Professionnelle de Sages-Femmes, La Boîte Rose et ses partenaires ont lancé une opération d’urgence pour soutenir les soignants et les mamans qui viennent d’accoucher. A l’heure où les masques sont arrivés en France et prêts à être distribués en maternité dans la limite des stocks disponibles, nous faisons le point avec Caroline Brochet, présidente de l’Association Professionnelle de Sages-Femmes et sage-femme à l’hôpital Trousseau. 

Caroline Brochet sage-femme accouchement covid masques cagnotte solidaire

« Nous avons trouvé pertinent d’offrir la possibilité de protéger les êtres fragiles, surtout dans un contexte où les patientes sont malmenées par la crise. »

Un soir de mars, en sortant d’une garde difficile, Caroline échange avec les équipes de La Boîte Rose. Son constat : il n’y a pas suffisamment de masques pour le personnel soignant. Et les dotations ne prennent pas en compte les besoins des accouchées dans le contexte Covid-19. De cet échange naît l’idée de mettre en place une cagnotte solidaire afin de faire acheminer 300 000 masques en France.

« En offrant des masques aux accouchées, on protège ainsi les nouveau-nés qui ont un système immunitaire immature. Au plus fort de la crise mais encore aujourd’hui, les femmes ont besoin d’être accompagnées et rassurées. L’appréhension avant un accouchement, que cela soit le premier ou non, est tout à fait banale même en période normale. A fortiori dans ce contexte d’épidémie où parfois les conjoint(e)s n’ont pas pu être présent(e)s, accompagner les mamans en les rassurant vis-à-vis de leur santé et de celle du bébé est indispensable.

Mener cette action en partenariat avec La Boîte Rose était évident pour l’APSF qui est une association, car La Boîte Rose permet de tisser un lien fort entre les professionnels et les futures et jeunes mamans. Elle est l’articulation nécessaire pour mener à bien ce genre d’action profitable à la fois pour les mamans, les bébés et les sages-femmes. »

« Nous recommandons de remettre gratuitement ces masques à la patiente le jour de sa sortie. »

« 300 000 masques sont aujourd’hui prêts à être distribués dans les maternités de France. Il est recommandé de donner gratuitement 5 masques par femme ne présentant pas de symptômes de Covid-19 et jusqu’à 20 masques par femme testée positive au Covid-19. Cette dotation permet d’assurer un retour à la maison plus rassurant. Ensuite, les familles pourront directement en acheter en pharmacie.

300 000 masques, cela correspond à environ 3 semaines de distribution. Nous avons mis beaucoup d’énergie à solliciter des partenaires pour récolter la somme nécessaire à l’achat de ces masques. Ensuite, les démarches administratives inhérentes au dédouanement et à la vérification de la conformité desdits masques ont pris beaucoup de temps. »


« On peut regretter de ne rien faire. Ou on peut tout faire pour ne rien regretter »

Ces efforts conjoints, Caroline en est sûre, sont une façon de faire bouger les lignes à notre échelle, et d’offrir plus de réassurance aux accouchées. « Les patientes étaient particulièrement stressées ces derniers temps, bien que très compréhensives au vu de la situation soudaine. Ce contexte particulier nous a permis de tisser des liens forts avec elles et de jouer plus encore notre rôle d’accompagnant qui accueille la vie. »

Envie d’en savoir plus sur la cagnotte solidaire « Un masque pour les mamans » ? N’hésitez pas à suivre notre page « en direct ».


A lire également : 
- Enceinte pendant l'épidémie de coronavirus : 5 futures mamans témoignent
- Coronavirus : puis-je continuer à allaiter ?

Publié le 06/05/2020 à 10:54
Auteur : 

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.