C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Bébé est né : j'ai du mal à l'aimer

Durant toute votre grossesse, vous avez attendu avec impatience votre bébé tant désiré. Mais depuis qu’il est né, c’est le grand chamboulement : vous avez des difficultés à éprouver de l’amour pour votre bébé. Ce n’est pas vraiment comme ça que vous imaginiez sa venue ! Entre culpabilité et tristesse, vous avez du mal à y voir clair. On vous aide à passer cette épreuve !

Bébé est né : j'ai du mal à l'aimer

Rechercher la cause de votre déprime post-naissance

La naissance est un moment qui peut fragiliser. Sans compter que la chute hormonale peut donner du vague à l’âme. Mais le baby blues, fréquent et bénin, n’est censé durer que quelques jours. Une fois rentrée à la maison, vous continuez à éprouver des difficultés avec votre bébé ? En vous posant des questions, vous arrivez à comprendre pourquoi vous avez du mal à vous investir avec votre tout-petit tant désiré :

- un accouchement difficile : quand la naissance a été traumatisante, si vous avez subi des violences obstétricales, que des instruments ont dû être utilisés ou que vous avez eu une hémorragie ou encore que vous avez été séparée de votre bébé (prématurité…), cela peut créer des difficultés pour tisser des liens.
- s’interroger sur sa propre histoire : parfois des souvenirs d’enfance et des blessures peuvent refaire surface à la naissance d’un enfant et susciter des sentiments qui viennent entraver le lien avec bébé.

Prenez le temps de vous attacher à votre bébé 

Ce n’est pas en quelques jours ni en une semaine que le sentiment d’être mère apparaît : l’instinct maternel n’existe pas ! Si certaines femmes se sentent tout de suite maman, d’autres personnes ont besoin de plus de temps. Vous devez apprendre à faire connaissance avec votre bébé, mais aussi à le nourrir, le changer, lui apprendre à dormir : cela fait beaucoup non, pour une jeune maman ? Et dites-vous que vous n’êtes pas la seule. C’est un sujet tabou dont les mamans parlent peu mais cela ne veut pas dire que vous êtes un cas isolé.

Et si c’était une dépression post-partum ?

Cette impression de ne pas parvenir à aimer votre bébé dure et s’accompagne de difficultés à vous occuper de lui et des tâches du quotidien, vous supportez mal ses pleurs et vous vous sentez très fatiguée ? Vous faites peut-être une dépression post-partum. Il est important d’en parler à un spécialiste. La naissance peut fragiliser, surtout si vous êtes peu entourée. Courage, en vous prenant en main, en décidant de consulter, les choses iront mieux ! Vous trouverez des interlocuteurs de confiance dans votre PMI ou à la maternité où vous avez accouché. En bref : ne restez pas seule.

Petit à petit, vous aimerez votre petit bébé, c’est même déjà très certainement le cas : faites-vous confiance !

Publié le 01/12/2017 à 16:34 mis à jour le 28/05/2018 à 18:33

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.