ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

Devenir maman : semaine 5

Il y a un mois vous changiez les couches avec la peur de mal faire et maintenant ce geste vous est aussi familier que de vous brosser les dents ! Eh oui, vous avez déjà beaucoup appris en tant que parents.

Devenir maman : semaine 5

Comment allez-vous ?

Etes-vous en forme ? Votre corps s’est-il bien remis de l’accouchement ou ressentez-vous encore quelques douleurs ? Avez-vous quelques gĂȘnes du type fuites urinaires ou lourdeurs pĂ©rinĂ©ales ?
Bonne nouvelle : la semaine prochaine vous avez rendez-vous avec votre sage-femme ou votre gynéco pour la consultation post-partum. Parlez-lui de tous vos petits soucis !
Autre bonne nouvelle : vous allez dĂ©marrer la rĂ©Ă©ducation pĂ©rinĂ©ale qui va vous aider Ă  rĂ©gler certains inconforts. Votre pĂ©rinĂ©e a besoin d’ĂȘtre remusclĂ©, il a perdu beaucoup de son Ă©lasticitĂ© ces derniers mois, la rĂ©Ă©ducation a toute son importance, ne la zappez pas !

Et le moral dans tout ça ? Parfois l’humeur est exĂ©crable et les nerfs sont Ă  vif ? C’est normal ! Sans oublier les larmes faciles et l’impatience grandissante
c’est normal aussi ! Et la fatigue dans tout ça ? Elle y est peut-ĂȘtre un peu pour quelque chose


Vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  trouvĂ© quelques astuces pour vous sentir en forme : quelques vitamines prescrites par votre mĂ©decin, aller au lit un peu plus tĂŽt (15 ou 30 minutes de sommeil supplĂ©mentaire c’est dĂ©jĂ  trĂšs bien), un peu de marche chaque jour pour vous tonifier et prendre l’air
 On sait que vos journĂ©es sont bien chargĂ©es mais essayez de ne pas vous oublier !

La reprise de la contraception aprùs l’accouchement

En voilĂ  une qui ne vous avait pas manquĂ© ! Tous ces mois Ă  ne pas y penser, Ă  laisser votre corps suivre son rythme. Oui mais voilĂ  dĂšs votre sĂ©jour Ă  la maternitĂ© on vous en a parlĂ© alors que vous Ă©tiez en train de changer la couche de votre bĂ©bĂ© et que vous aviez la tĂȘte totalement ailleurs, n’est-ce pas ? Si on vous en parle tĂŽt c’est qu’il ne faut pas nĂ©gliger cet Ă©lĂ©ment : l’ovulation arrive en moyenne 40 Ă  60 jours aprĂšs l’accouchement mais vous pouvez ovuler plus tĂŽt, il n’y a pas de rĂšgle prĂ©Ă©tablie, c’est mĂšre nature qui dĂ©cide !
Et si vous allaitez, gardez Ă  l’esprit que cela ne protĂšge pas forcĂ©ment d’une grossesse non dĂ©sirĂ©e, la sĂ©crĂ©tion de prolactine durant l’allaitement, censĂ©e bloquer l’ovulation peut ne pas faire son job correctement.
Vous aurez l’occasion d’en parler avec votre gynĂ©cologue pendant votre rendez-vous post accouchement et de lui poser toutes les questions nĂ©cessaires afin de trouver la contraception qui vous sera la mieux adaptĂ©e !

Allaitement : j’ai tout le temps faim

Allaiter votre bĂ©bĂ© vous demande beaucoup d’énergie et vous avez faim, trĂšs faim ! C’est bien normal : dĂ©jĂ  vous manquez peut-ĂȘtre de sommeil, et manger vous aide Ă  tenir debout.
Ensuite, produire du lait demande de l’énergie, donc beaucoup de nutriments.
Mangez donc Ă  votre faim. Evidemment il ne s’agit pas de compenser cette perte en vous gavant aprĂšs chaque tĂ©tĂ©e, mais une alimentation Ă©quilibrĂ©e rĂ©guliĂšre vous permettra de tenir le coup. N’imaginez pas que cela vous empĂȘchera de perdre les kilos de la grossesse, bien au contraire puisque l’allaitement est une telle pompe Ă  Ă©nergie qu’il vous aidera peut-ĂȘtre Ă  Ă©liminer quelques kilos sans y prĂȘter attention.

La to do list de la semaine :

- On note toutes les questions concernant la contraception !
- On demande un petit massage du dos ou des pieds au papa.
- On n’oublie pas de boire de l’eau rĂ©guliĂšrement !
- Et pourquoi pas un peu de lecture pour vous changer les idées ?

Pour aller plus loin :

- Les différentes méthodes contraceptives

- La visite post-natale

- La rééducation périnéale

- L’alimentation idĂ©ale pendant l’allaitement 

Publié le 11/06/2018 à 13:48
Auteur : 

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Mouna le 2019-05-20 09:44:26