C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Devenir maman : semaine 5

Il y a un mois vous changiez les couches avec la peur de mal faire et maintenant ce geste vous est aussi familier que de vous brosser les dents ! Eh oui, vous avez déjà beaucoup appris en tant que parents.

Devenir maman : semaine 5

Comment allez-vous ?

Etes-vous en forme ? Votre corps s’est-il bien remis de l’accouchement ou ressentez-vous encore quelques douleurs ? Avez-vous quelques gênes du type fuites urinaires ou lourdeurs périnéales ?
Bonne nouvelle : la semaine prochaine vous avez rendez-vous avec votre sage-femme ou votre gynéco pour la consultation post-partum. Parlez-lui de tous vos petits soucis !
Autre bonne nouvelle : vous allez démarrer la rééducation périnéale qui va vous aider à régler certains inconforts. Votre périnée a besoin d’être remusclé, il a perdu beaucoup de son élasticité ces derniers mois, la rééducation a toute son importance, ne la zappez pas !

Et le moral dans tout ça ? Parfois l’humeur est exécrable et les nerfs sont à vif ? C’est normal ! Sans oublier les larmes faciles et l’impatience grandissante…c’est normal aussi ! Et la fatigue dans tout ça ? Elle y est peut-être un peu pour quelque chose…

Vous avez peut-être déjà trouvé quelques astuces pour vous sentir en forme : quelques vitamines prescrites par votre médecin, aller au lit un peu plus tôt (15 ou 30 minutes de sommeil supplémentaire c’est déjà très bien), un peu de marche chaque jour pour vous tonifier et prendre l’air… On sait que vos journées sont bien chargées mais essayez de ne pas vous oublier !

La reprise de la contraception après l’accouchement

En voilà une qui ne vous avait pas manqué ! Tous ces mois à ne pas y penser, à laisser votre corps suivre son rythme. Oui mais voilà dès votre séjour à la maternité on vous en a parlé alors que vous étiez en train de changer la couche de votre bébé et que vous aviez la tête totalement ailleurs, n’est-ce pas ? Si on vous en parle tôt c’est qu’il ne faut pas négliger cet élément : l’ovulation arrive en moyenne 40 à 60 jours après l’accouchement mais vous pouvez ovuler plus tôt, il n’y a pas de règle préétablie, c’est mère nature qui décide !
Et si vous allaitez, gardez à l’esprit que cela ne protège pas forcément d’une grossesse non désirée, la sécrétion de prolactine durant l’allaitement, censée bloquer l’ovulation peut ne pas faire son job correctement.
Vous aurez l’occasion d’en parler avec votre gynécologue pendant votre rendez-vous post accouchement et de lui poser toutes les questions nécessaires afin de trouver la contraception qui vous sera la mieux adaptée !

Allaitement : j’ai tout le temps faim

Allaiter votre bébé vous demande beaucoup d’énergie et vous avez faim, très faim ! C’est bien normal : déjà vous manquez peut-être de sommeil, et manger vous aide à tenir debout.
Ensuite, produire du lait demande de l’énergie, donc beaucoup de nutriments.
Mangez donc à votre faim. Evidemment il ne s’agit pas de compenser cette perte en vous gavant après chaque tétée, mais une alimentation équilibrée régulière vous permettra de tenir le coup. N’imaginez pas que cela vous empêchera de perdre les kilos de la grossesse, bien au contraire puisque l’allaitement est une telle pompe à énergie qu’il vous aidera peut-être à éliminer quelques kilos sans y prêter attention.

La to do list de la semaine :

- On note toutes les questions concernant la contraception !
- On demande un petit massage du dos ou des pieds au papa.
- On n’oublie pas de boire de l’eau régulièrement !
- Et pourquoi pas un peu de lecture pour vous changer les idées ?

Pour aller plus loin :

- Les différentes méthodes contraceptives

- La visite post-natale

- La rééducation périnéale

- L’alimentation idéale pendant l’allaitement 

Publié le 11/06/2018 à 13:48
Auteur : Julie Breton

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.