C'est si bon d'être parents !

Devenir père : les premières semaines avec bébé

Se sentir mère, cela peut prendre un peu de temps, mais vous avez au moins l’avantage d’avoir porté bébé, de l’avoir senti grandir : c’est tout de même plus facile pour créer un lien que les papas ! Quand bébé naît, ils sont littéralement catapultés dans leur nouveau rôle de père. Pour que la transition se passe en douceur, vous pouvez l’aider à s’y préparer, mais aussi à trouver sa place.

Devenir père : les premières semaines avec bébé

Impliquer le papa dès le début

Le congé paternité, bien qu’il soit encore trop court, permet au papa de faire connaissance avec votre petit bout. Dès les premières heures, il a son rôle à jouer. Même si vous éprouvez l’envie d’être dans une relation fusionnelle avec votre petit bout, pour prolonger cette relation incroyable vécue durant la grossesse, n’oubliez pas le papa : couches, câlins, bains, biberon ou mise au sein, vous formez une équipe dans laquelle il a toute sa place.

Laisser faire le papa

Que l’on soit clair : il ne fera pas les choses exactement comme vous. Vous devez cependant le laisser changer votre bébé, l’habiller, quitte à ce qu’il se trompe. Au pire, vous piquerez quelques fous rires ensemble, rien de plus. Laissez-le expérimenter les soins de bébé et s’investir pleinement auprès de bébé sans le critiquer ou le reprendre, au risque de lui faire perdre confiance en lui : après tout, comme vous, il apprend à devenir père.

Quand le baby blues se conjugue au masculin

Eh oui, les jeunes papas aussi peuvent avoir des vagues à l’âme après la naissance de bébé. Même si cette naissance était attendue, elle peut être un réel choc émotionnel. Il n’a pas ressenti en lui ce bébé grandir, et le jour où bébé voit le jour, il prend la réalité en pleine figure : il est bien là et c’est lui son papa. Cela peut créer du stress, perte d’appétit, problèmes de sommeil. Restez donc vigilante à la manière dont votre chéri vit l’arrivée de bébé afin de l’aider à se livrer, sans complexe aucun.

Écouter le papa

Il est donc important de rester à l’écoute du jeune papa. Savoir comment il va, comment il vit la naissance, mais surtout l’inviter à faire part de ce qu’il ressent, sans jugement, avec toute la bienveillance possible. Rassurez-le, et faites-lui part aussi de vos doutes, vos peurs : il sentira ainsi que c’est normal de ne pas se sentir compétent tout de suite. De quoi le décomplexer.

Du temps pour lui

Être parent, cela peut vite être épuisant, surtout les premières semaines. Comme vous avez besoin de sortir la tête des couches, le papa aussi éprouvera peut-être le besoin d’avoir des sas de respiration. Et si ce n’est pas le cas, incitez-le à avoir des pauses : sport, verre avec des amis, cinéma, il est essentiel qu’il continue à avoir du temps rien qu’à lui, surtout quand il reprend le travail.

Être parents, c’est faire équipe : compter l’un sur l’autre, et s’épauler. Les papas ne sont pas forcément les êtres forts et inébranlables que la société veut bien nous faire croire. Eux aussi ont besoin de temps pour devenir père !

À lire aussi

Futur papa : comment trouver un équilibre entre vie de père et travail ?
Laisser de la place au père : la clé d’une relation parents-enfant réussie !
Les 100 premiers jours de bébé

 

Publié le 21/12/2018 à 11:43

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.