C'est si bon d'être parents !

laboiterose

L'instinct paternel

Les études sont formelles : l’instinct maternel n’est pas quelque chose d’inné chez les mères. Et chez les papas alors ? Vous qui ne portez pas l’enfant, comment cet instinct peut-il se développer ? S’il n’y a pas de règle en la matière, chacun ayant besoin d’un temps différent pour trouver ses repères, en revanche le temps passé auprès de bébé est ce qui va faire naître ce sentiment unique de paternité.

L'instinct paternel

Le lien papa-bébé se tisse chaque jour

La jour J arrive : vous allez plonger vos yeux dans ceux de votre bébé pour la première… Un instant unique au monde. Mais vous ne sentirez pas forcément « d’instinct » à la naissance de votre bébé. Rassurez-vous : cela ne veut pas dire que vous êtes un mauvais père. Bouleversé par les émotions de cette naissance, vous pouvez vous sentir un peu… perdu ! Et puis on ne naît pas père, on le devient. Même si vous aimez sans doute déjà votre petit bout, ce n’est pas simple de se sentir père : ce n’est pas forcément immédiat. À la naissance, vous allez prendre la mesure de votre nouvelle responsabilité : être là pour votre enfant et le faire grandir. Une mission que vous devrez mener de concert avec la maman, certes, mais que vous devrez construire au fil des jours, petit à petit.

Trouver sa place de père auprès de bébé

Comment arriver à se faire une place dans ce duo mère-enfant fusionnel : c’est sans doute la question que vous serez amené à vous poser, surtout si la maman a choisi d’allaiter. Pourtant, vous êtes précieux et indispensable à la maman mais aussi pour bébé et ce, dès les premiers instants. S’il faut laisser faire la maman, ce n’est pas une raison pour rester sur la touche et vous dire que vous profiterez de bébé quand il sera plus grand. Vous devez aussi vous impliquer et manifester votre envie de vous occuper de bébé. Que ce soit pour les soins, les repas (même si la maman allaite), les câlins, c’est dans ces gestes quotidiens que vous arriverez à tisser ce lien unique et indéfectible. Bien sûr, si vous avez un travail prenant il y a des choses que vous ne pourrez pas faire : ne désespérez pas ! C’est la qualité du temps passé avec votre tout-petit qui est importante, pas uniquement la quantité.

Faire équipe avec votre compagne, la maman

La maman s’occupe beaucoup de bébé : c’est normal ! Déjà parce que son congé maternité est bien plus long que le vôtre. Ensuite parce que c’est physiologique : son corps produit de l’ocytocine, hormone de l’attachement. Et puis elle a porté votre bébé pendant 9 mois et a besoin de ce rapport de proximité. Elle doit elle aussi trouver sa place de maman... et vous laissez la vôtre. N’hésitez pas à échanger avec elle, sur ce que vous avez envie de faire avec bébé, mais aussi si vous avez des questions sur comment prendre soin de bébé : même si on vous explique les premiers gestes à la maternité – encore faut-il que vous puissiez être présent à ce moment-là – il y a sans doute des choses que vous aurez oubliées. Devenir père, cela peut aussi se faire avec l’aide de la mère : vous êtes tous les deux parents !

Et si vous preniez un congé parental ?

Faire le lien avec bébé demande du temps. Même si vous éprouvez bien sûr un élan d’amour pour votre enfant dès la naissance ou avant grâce à une préparation à la naissance comme l’haptonomie, le connaître demande du temps. Donner le bain, câliner, faire du peau à peau, changer la couche, l’observer, une présence quotidienne permet de tisser ce lien d’amour mais aussi de trouver ses marques en temps que père. Et c’est une belle expérience que de passer du temps avec bébé en tête à tête. Mais à ce jour, avec seulement 14 jours de congé paternité, c’est un peu court pour se sentir à l’aise dans le rôle de papa et pour aider vraiment la maman. Heureusement, vous pouvez aujourd’hui prendre un congé parental… Malheureusement il est encore trop peu pris par les pères : 2 % des pères ont souhaité en profiter depuis 2015. En cause certainement : l’indemnisation trop faible perçue durant un congé parental… Eh oui, le manque à gagner, si vous avez le salaire le plus important du foyer, est souvent dissuasif. Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, explique aussi cet échec par le caractère obligatoire de ce congé : « Quand on a des politiques familiales obligatoires, elles produisent parfois l’effet inverse (de ce qui était recherché) dans les pays latins. »

En devenant père, vous avez un nouvel équilibre à trouver, entre votre vie professionnelle et personnelle, mais ce n’est pas impossible ! En passant du temps avec bébé, ce sont des moments uniques que vous allez vivre et qu’il aura en tête toute sa vie !

Publié le 19/05/2015 à 16:47 mis à jour le 28/05/2018 à 17:52
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Votre préparation à la naissance est terminée, votre valise prête pour vous et votre (vos)nouveaux nés, grâce à la liste fournie par la maternité. Vous vous sentez prête pour la rencontre avec votre/Vos enfant(s). Les signes précurseurs de la mise en travail vous sont rappelés par votre sage-femme lors de la dernière consultation pour savoir quand venir à la maternité. En cas de naissance programmée pour raison médicale, vous avez RDV pour une hospitalisation la veille ou le matin même.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.