C'est si bon d'être parents !

Tout savoir sur les accidents domestiques

Alors que vous considérez votre maison comme un lieu sûr, elle représente en fait un danger pour votre bébé : 80 % des accidents des 0-4 ans ont lieu à la maison. En effet, les accidents domestiques sont la première cause de mortalité des enfants de moins de 15 ans. Mais pas de panique : en prenant connaissance des différents accidents domestiques possibles, cela vous aidera à sécuriser votre habitation et à mieux prévenir les dangers. 

Les accidents domestiques

La noyade

Chez l’enfant de 1 à 4 ans, il s’agit de la 1re cause de décès par accident de la vie courante. Un enfant qui se noie ne fait pas de bruit, vous risquez donc de ne pas l’entendre, et cela peut arriver en quelques secondes… Un petit bout peut se noyer dans à peine 20 centimètres d’eau : on ne laisse donc jamais bébé dans le bain seul, sans surveillance, même quelques instants et même s’il tient assis. La vigilance est également de mise si vous baignez bébé dans une piscine gonflable l’été. Même un seau d’eau présente un danger si l’enfant y plonge tête la première. 

Les risques d'étouffement

La plupart des étouffements concernent les enfants de moins de 6 ans. Il est donc indispensable de repérer les risques et ce, dès bébé.
- Dans son lit à barreaux, évitez les oreillers, doudous imposants ou des draps ou encore un tour de lit.
- Quand bébé va commencer à se déplacer, les petits objets peuvent être ingérés et obstruer les voies respiratoires : c’est aussi par la bouche que bébé découvre le monde ! On vérifie donc qu’il n’y a rien au sol ni, lorsqu’il marche, à portée de main sur les meubles, tel qu’un vide-poche, ou à la salle de bain : boucle d’oreille, pièce de Légo du grand frère, ou encore les piles boutons ou bouchons de bouteille, bref, tout ce qui peut traîner présente un danger.
- En grandissant, notamment les cordons, lacets, ceintures ou même vos foulards peuvent causer un étranglement.

Bien sûr, on ne le rappellera jamais assez, ne laissez jamais votre loulou jouer avec un sac en plastique. À noter que la nourriture peut aussi constituer un risque d’étouffement : attention durant les apéritifs aux cacahuètes et autres fruits à coque, mini-saucisse... Mettez-les en hauteur ! Aussi, surveillez votre enfant pendant ses repas : les risques de fausse route existent.

Les chutes

Les risques de chute existent à tout âge :
- à partir de 3 mois : c’est l’âge à partir duquel votre petit bout devient plus actif. Il peut tomber de la table à langer, mais aussi de votre lit ou encore du canapé. Ne laissez jamais votre petit bout sans surveillance et gardez toujours une main sur lui si vous devez vous pencher pour attraper quelque chose. On n’oublie pas non plus d’attacher bébé dès la naissance lorsqu’il est dans son transat ;
- quand il est en chaise haute : attachez-le avec le harnais prévu à cet effet pour éviter qu’il ne passe par-dessus la chaise ;
- à quatre pattes puis au moment de la marche : une chute dans l’escalier est possible. Installez une barrière en haut et en bas de votre escalier ;
- vers 18 mois : votre enfant est plus agile et peut grimper sur le dossier du canapé, les meubles… et accède alors aux fenêtres. S’il peut tomber à la renverse, il peut également se défenestrer. Optez pour des solutions de verrouillage des fenêtres adéquates et évitez de placer des meubles ou chaises sous les fenêtres.

Attention aux brûlures

Plusieurs objets ou situations peuvent être à l’origine de brûlures plus ou moins graves. Si la cuisine est évidemment un endroit propice à ce type d’accident, ce n’est pas la seule pièce de la maison. Veillez donc à faire attention :
- aux liquides chauds posés sur la table, comme un café, ou à une casserole de lait bouillant :
- aux casseroles ou autres sur votre plaque de cuisson : tournez les poignées des casseroles de façon à ce qu’elles ne dépassent pas de la plaque de cuisson ;
- aux friteuses ;
- au fer à repasser, qui doit être débranché et entreposé en hauteur tant qu’il n’a pas refroidi ;
- aux appareils de chauffage électriques ;
- au barbecue ;
- au four ;
- au robinet d’eau chaude : la peau des bébés est plus sensible. Quelques secondes sous une eau à 60 °C suffisent pour brûler sa peau. Vérifiez toujours la température du bain.

L’électrocution

Les petits bouts, dès qu’ils parviennent à se déplacer, partent à l’aventure explorer le monde… et chaque recoin de la maison. Les prises de courant peuvent susciter la curiosité de votre explorateur en couche-culotte : pensez à mettre des cache-prises. Débranchez vos appareils dès que vous n’en avez plus besoin – sèche-cheveux, téléphone en charge…. – et évitez de les brancher à proximité d’un point d’eau. Vérifiez votre installation afin de vous assurer qu’elle est sûre, et réparez les appareils branchés et dont le fil serait abîmé.

Les intoxications
- Les produits ménagers : avec leurs flacons colorés, ils attirent l’attention des petits curieux… Placez-les hors de portée de vos enfants dans un placard qui ferme, et privilégiez les produits qui ont un bouchon de sécurité.
- Les médicaments : même les médicaments les plus simples pour adultes présentent un danger pour les petits. Rangez-les dans une armoire à pharmacie, en hauteur et verrouillée.
- Les plantes : bien que décoratives, certaines variétés de plantes d’intérieur sont dangereuses en cas d’ingestion. Idem pour des plantes plutôt communes dans le jardin, telles que le muguet ou le laurier. Renseignez-vous, car les petits bouts adorent jouer au jardinier !

Les risques d'écrasement 

On n’y pense pas toujours, mais les risques d’écrasement existent dans votre maison. Eh oui, vos meubles, notamment vos étagères, peuvent tomber sur votre enfant. Veillez donc à les fixer au mur. Si pour la bibliothèque cela semble logique, une commode peut tout aussi bien être un danger : en ouvrant les tiroirs et en montant dessus, elle peut basculer vers l’avant et entraîner votre petit bout. Mais ce sont surtout les portes, les tiroirs et les placards ou encore le battant des toilettes qui représentent en premier lieu un risque d’écrasement pour les doigts de bébé.

N’hésitez pas, quand bébé grandit, à lui expliquer tous les dangers et à lui dire comment les éviter. Et bien sûr, quelles que soient les mesures de protection prises, votre surveillance reste le meilleur moyen de protéger bébé d’un accident domestique.

À lire aussi
Bébé marche : comment sécuriser votre maison
Premiers secours : que faire en cas d’étouffement ?
Sécurité de la maison : les dangers auxquels on ne pense pas toujours
Les gestes qui sauvent

Publié le 19/05/2015 à 16:51 mis à jour le 27/03/2019 à 13:11
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Une attention particulière sera donnée à l’adaptation de l’alimentation de votre bébé et à son développement . Dés le 1 er mois une visite médicale sera réalisée chez votre pédiatre ou médecin. Par ailleurs, vous serez accompagnée par votre sage-femme, ou bénéficierez de la PMI proche de chez vous. Des puéricultrices ou sages-femmes organisent des ateliers allaitement, massages, proposent des séances d’informations sur les modes de gardes, la préparation du sevrage pour la reprise du travail.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.