C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Ses premières vacances sans vous

Voici venu le moment des vacances de votre enfant sans vous pour un départ chez papi et mamie, chez tatie et tonton, chez des copains, en colonie…C’est un grand moment dans la vie d’un tout petit, mais aussi dans celle des parents ! On vous aide à trouver des solutions pour que cette séparation se passe pour le mieux.

Ses premières vacances sans vous

A chaque âge sa réaction

Avant 3 mois, votre nourrisson a encore besoin de repère parental, et notamment de repère maternel : les vacances de l'enfant se limiteront à quelques heures.
De 3 mois à 1 an, vous pouvez commencer à tenter les premières vacances sans vous. Mais laissez-le plutôt à une personne familière pour ses premiers jours, les grands-parents, parrain marraine, tatie tonton.
De 1 à 3 ans, votre petit comprend de mieux en mieux le phénomène de séparation. Il vivra de mieux en mieux la séparation et le fait d’être gardé par d’autres personnes que vous, dans un lieu autre que la maison. Cependant, sa notion du temps reste très différente de la vôtre. Alors, 5 à 6 jours de vacances pour votre enfant chez une personne qu’il adore sont bien suffisants.
Au-delà de 3 ans, vous pouvez opter pour des centres de vacances pour enfants, le centre de loisirs de votre quartier, etc. Parlez-en avec lui, peut être aura-t-il des envies particulières : vacances avec ses cousins, ses copains, en colo, etc.

Comment bien préparer la séparation ?

Surtout, si vous êtes angoissé ou anxieux, ne laissez rien transparaître ! Les enfants sont des éponges et sont capables de capter nos réactions ou nos peurs. Expliquez-lui ces vacances à venir (où, avec qui, combien de temps, les activités) avec, pourquoi pas, calendrier et photos à l’appui. S’il le faut, vous pouvez le répéter tous les jours jusqu’au jour J, comme un petit rituel tous les soirs : « Il ne reste que 4 jours avant les vacances », « Demain c’est le grand jour ». N’hésitez pas à en rajouter un peu « Tu vas tellement bien t’amuser », « Tu vas voir les vacances c’est super ». Il ne faut pas qu’il le vive comme une contrainte mais comme un très bon moment à venir. Faire les bagages ensemble, et n’oubliez pas carnet de santé, sa petite pharmacie, son matériel, ses jouets et bien sûr, son doudou ! La préparation de la valise est une bonne occasion d’anticiper ce séjour, d’en parler avec le petit vacancier, et surtout de le rendre acteur : “Va chercher tes culottes dans ton placard et mets-les dans ton sac”, “Je mets ta brosse à dents dans cette petite poche.”

Le moment de l’au revoir

Le jour du départ, faites-lui un gros câlin, en lui disant que vous penserez à lui mais que vous êtes sûr qu’il va bien s’amuser. S’il pleure, consolez-le mais ne cédez pas. La séparation est toujours un moment difficile à vivre mais généralement, dès que vous avez le dos tourné ou au bout de quelques minutes, les sourires reviennent !

Bonnes vacances à tous vos petits !

Publié le 20/07/2017 à 15:07
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.