C'est si bon d'être parents !

laboiterose

PMA : La ponction ovarienne, comment ça se passe ?

L’assistance médicale à la procréation est désormais en marche : vous voilà partis dans le projet de votre vie, celui d’avoir un bébé. Mais avant de connaître le bonheur, plusieurs étapes sont nécessaires, notamment la ponction ovarienne. Voici ce que vous devez savoir sur cette étape indispensable pour laquelle vous pouvez avoir un peu d’appréhension. 

PMA : La ponction ovarienne, comment ça se passe ?

Qu’est-ce qu’une ponction ovarienne ?

Une ponction ovarienne est un acte qui consiste à venir prélever des follicules dans les ovaires afin de réaliser une fécondation en laboratoire avec les spermatozoïdes de votre chéri ou de ceux d’un donneur.

La stimulation hormonale : la préparation du corps à la ponction ovarienne

En temps normal, un seul ovule est produit chaque mois. Dans le cadre d’un parcours PMA, cette ovulation normale est bloquée momentanément le temps de la stimulation artificielle de vos ovaires. Afin d’avoir plusieurs follicules à féconder et d’obtenir plusieurs embryons, votre corps va être stimulé grâce à différents traitements. Des échographies sont effectuées pour suivre cette stimulation ovarienne au jour le jour. Après une injection pour déclencher l’ovulation, le lendemain, les follicules pourront être prélevés.

Le jour J : comment se déroule la ponction ovarienne ?

- Vous êtes admise en ambulatoire à l’hôpital ou la clinique dans laquelle vous êtes suivie pour la PMA le matin, généralement à jeun : vous n’y resterez que quelques heures. D’une durée de 30 minutes, cette ponction est réalisée en lieu stérile, dans un bloc opératoire. Vous serez en blouse, avec des chaussons et une charlotte. 

- Vous êtes ensuite installée en position gynécologique.
- Le vagin est désinfecté.
- Une anesthésie locale est effectuée pour éviter toute douleur : vous ressentirez la piqûre localement. Une anesthésie générale peut être demandée dans certains cas.
- Une aiguille est ensuite introduite dans le vagin et passe à travers la paroi vaginale pour atteindre les ovaires, le tout sous contrôle d’une sonde échographique.
- Chaque follicule est prélevé un à un, dans chacun des ovaires. Vous ressentirez la ponction pour chaque ovule : respirez bien et concentrez-vous très fort sur votre projet de bébé.

Quels sont les risques lors d’une ponction ovarienne ?

Comme tout acte chirurgical, il y a des risques, mais très infimes. Une anesthésie n’est jamais anodine : elle peut provoquer des vertiges ou des vomissements. Quant à l’intervention en elle-même, les risques d’infections et d’hémorragie existent, restant cependant rares. 

Soyez vigilante à l’hyperstimulation : si plusieurs heures ou plusieurs jours après vous sentez votre ventre très gonflé : n’hésitez pas à rappeler l’équipe qui vous suit.

Et après la ponction ovarienne, comment ça se passe ?

Vous vous reposerez quelques heures et serez en observation afin de s’assurer que tout se passe bien. Vous pouvez perdre un peu de sang, mais aussi ressentir une gêne ou même des douleurs aux ovaires le jour-même et les jours suivants. Des ovules de progestérones vous sont prescrits pour les prochains jours, afin de favoriser la nidation des embryons qui seront implantés rapidement.

Le jour de la ponction, venez accompagnée de votre compagnon : il est important qu’il vous apporte du soutien dans ce moment délicat et ensuite, vous ne pourrez pas rentrer seule. Si votre cher et tendre a un empêchement – déplacement professionnel par exemple – faites appel à votre sœur ou votre meilleure amie. Et surtout, prévoyez de vous reposer : en plus d’être une étape pas très agréable dans votre chemin de PMA, elle est aussi éprouvante physiquement que psychologiquement. Prenez soin de vous !

Pour aller plus loin : 

Comment se déroule une fécondation in vitro ?
PMA : prendre soin de son couple
PMA : comment surmonter les grossesses de mes proches

Publié le 12/07/2018 à 11:08

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.