286_iStock_000069866231_Large
favoris
Quand le désir d'enfant est non partagé

Envie d'enfant : quand il y a désaccord dans le couple


Ecrit le 17/05/2016 par Chrystelle Lacouara, Rédactrice

On rêve du jour où on sera maman. Les ventres ronds, on ne voit que ça ! Seulement voilà : notre cher et tendre n’est pas du tout dans le même esprit que nous. Il est très bien comme ça ! Un enfant ne fait pas encore partie de ses projets. Est-ce peine perdue ou avons-nous raison d’espérer qu’il change d’avis ?

Profitez de +400€ d'avantages, des conseils d'experts
de nombreux échantillons, des coffrets offerts,
 dites-nous où vous en êtes :

Forcer la main : une fausse solution

Un accident de pilule, un mauvais calcul et hop ! après tout, c’est facile de tomber enceinte. Se dire que devant cette grossesse faussement surprise notre homme craquera c’est un peu se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Si parfois cela peut débloquer des situations, le pari est cependant très risqué et mener précipitamment à la rupture. Mieux va-ut attendre que notre homme se sente prêt pour passer à l’action.

Des raisons à foisons

« Pas le bon moment », « trop jeune », « pas suffisamment mûr », « rencontre trop récente »…, les motifs invoqués par les hommes dans le non-désir d’enfant sont multiples. Parfois également, un manque de confiance en soi ou une enfance difficile peut entraver le désir d’enfant au point de l’inhiber complètement. Il lui faut alors peut-être du temps pour que l’idée d’avoir un enfant fasse son chemin. On en a parlé maintes fois mais il ne veut toujours pas d’enfant ? Une discussion sur ce sujet s’impose quand la situation dure et devient douloureuse. Se faire aider par une thérapeute de couple peut se révéler judicieux pour éviter de froisser ou d’accuser l’autre.

Quand le désir d’enfant mène à la rupture

Si malgré tout le « non » de notre cher et tendre est catégorique en revanche, mieux vaut étudier calmement la situation. On ne peut pas forcer quelqu’un à avoir un enfant. Mais que faire alors si ce désir est plus fort que nous et vire à l’obsession ? Il faut mesurer ce qui est le plus important dans notre vie, l’amour que l’on porte à notre conjoint ou avoir un enfant. Un choix cornélien auquel il faut cependant répondre pour ne pas se retrouver dans l’impasse dans 10 ou 20 ans… Quand les projets de vie divergent trop, la rupture est parfois la meilleure alternative.