C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Tout ce que l'on ne vous dit pas forcément sur la césarienne

La césarienne est un acte chirurgical qui peut s’avérer nécessaire pour mettre votre enfant au monde. Programmée ou en urgence, vous n’êtes pas forcément préparée à la vivre. En dehors de la procédure médicale à proprement parler, il y a des choses que l’on ne vous dit pas forcément sur la césarienne, mais qu’il vaut mieux savoir.

Tout ce que l'on ne vous dit pas forcément sur la césarienne

Vous vous sentirez peut-être seule durant la césarienne

Quand vous accouchez par césarienne, cela se déroule dans un bloc opératoire. Votre chéri ne pourra peut-être pas être avec vous : parfois l’équipe médicale refuse la présence du papa. Et puis il y a l’après : vous devez être recousue puis serez sous surveillance durant deux heures. Un accouchement est éprouvant, et vous auriez bien besoin de la présence rassurante de votre conjoint…

 

Les suites d’une césarienne, ça fait mal

On vous explique comment se déroule la césarienne, mais pas forcément qu’après, vous allez avoir mal durant plusieurs jours, avoir des difficultés pour vous lever seule, aller aux toilettes, vous occuper de bébé ou même à vous faire la toilette. Les muscles et l’utérus sont incisés : autant dire que cela tire les jours d’après. Des douleurs ou une gêne peuvent même perdurer des semaines durant.

 

Le retour à domicile après l'accouchement

Si à la maternité, vous pouvez appeler du renfort grâce à la sonnette – quoique le personnel médical est souvent très occupé –, à la maison, votre chéri devra vous seconder. Même la nuit, pour vous aider à vous lever par exemple. Au moins, il sera investi et impliqué dès le début ! Quant à la journée, dans le cas où le papa reprend rapidement le travail, n’hésitez pas à faire appel aux amies et à la famille !

 

Après la césarienne : l’impact psychologique n’est pas à négliger

Outre la douleur physique, il y a celle morale, celle que l’on ne voit pas. Vous pouvez avoir l’impression que votre accouchement a été volé ou même culpabiliser de ne pas être parvenue à accoucher par voie basse. Si la cicatrice de la césarienne est surveillée, on ne soucie pas forcément de ce que vous ressentez et de comment vous avez vécu tout ça. Et au mal-être, on vous répond parfois que ce qui compte, c’est que vous alliez bien et que bébé aussi. Sachez néanmoins qu’une psychologue passe généralement dans les chambres à la maternité : saisissez l’occasion pour faire part de votre ressenti.

 

Cicatrice, et mouvements : votre corps a besoin de temps pour s’en remettre

Certes, la césarienne ne malmène pas votre périnée et laisse intact votre vagin, vous pourrez vous asseoir sur une chaise de suite après l’accouchement, en revanche, vous mettrez plus de temps à retrouver votre mobilité à 100 % qu’avec un accouchement par voie basse. Une anesthésie, des points, cela laisse des marques, au propre comme au figuré : vous aurez une cicatrice à vie, sur votre ventre, mais aussi sur votre utérus.

 

La césarienne : une atteinte physique (et à votre féminité)

Entre le pansement de la césarienne les garnitures pour les lochies, et les bas de contention, vous ne serez pas au top de votre « glamouritude ». Le look, passe encore, mais vous ne pourrez pas non plus vous doucher tout de suite… Comptez sur l’amour inconditionnel de votre chéri pour qu’il ne vous le fasse pas remarquer. Allez, mieux vaut en rire (mais pas trop fort, sinon la cicatrice va vous tirer).

Heureusement, tout ça finira par être derrière vous, et le regard de votre bébé vous aidera à passer au-delà de ces moments difficiles.

 

En savoir plus :
- Les suites de couche après la césarienne
- Je ne veux pas accoucher par voie basse
- Rééducation abdominale : à quoi ça sert ?

Publié le mis à jour le 09/04/2020 à 17:40

Articles les + populaires

5 commentaires

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Marina le 2020-04-14 11:17:19

Concernant les douleurs, elles sont très supportables puisqu'en 2020, on vous donne ce qu'il faut pour ne pas souffrir. La vie reprend normalement au bout de quelques jours. Pas besoin d'aide pour vous laver ou aller aux toilettes. Des bas de contention certes mais pour ce qui est des saignements, ils s'arrêtent très vite, bien plus vite que pour un accouchement classique. Au sujet de la cicatrice, pour ma part je la regarde en voyant un souvenir de la naissance de ma fille. Sachez que vous avez mis un enfant au monde, vous n'avez rien raté et le principal c'est que bébé soit en bonne santé. Pour moi, la boite rose est censée apporter des conseils et du réconfort aux mamans, surtout en cette période compliquée. Si vous avez besoin d'être informée sur le sujet, le site césarine.org est très bien fait. Je vous souhaite à toutes plein de bonnes choses pour la suite de votre grossesse. Pour ma part bébé 2 arrive fin juin et surement par césarienne !

Marina le 2020-04-14 11:15:46

Bonjour à toutes, Je suis également navrée de lire cet article qui n'est en aucun cas le reflet de la réalité. J'ai accouché de ma fille par césarienne. Sachez mesdames, que vous ne vous sentirez pas seule pendant l'opération. Il y a une dizaine de personnes autour de vous qui vous parlent et vous rassurent et le papa peut souvent être à vos côtés. Au bout de 10 min, votre bébé arrive, on vous le présente et croyez-moi, cela vous comble pour les 45 min restantes. Effectivement, la surveillance de 2h peut être longue mais pour ma part, ma fille et mon mari étaient avec moi. j'avais mon bébé en peau à peau et on oublie très vite l'opération. En ce qui concerne la suite, vous êtes debout en fin de journée, pouvez aller aux toilettes seule et la douche se fait dès le lendemain matin. Vous pouvez sans soucis vous occupez de votre bébé mais c'est mieux si le papa peut participer aussi. Le lien se fait ainsi très rapidement. Concernant les douleurs, elles sont tr

Cynthia le 2020-04-13 19:13:43

Bonjour à toutes , J’ai eu deux césariennes et j’en aurai une troisième moi ça a été compliqué peut être à cause du poids des bebe ( plus de 4 presque 5 pour les deux ) mais je n’ai pas marché correctement les retour à la maison ont été compliqué bref je pense que l’ont n’est pas toutes pareil !! Ce n’ai quand même pas une partie de plaisir ! Ont verra la troisième peut être qu’elle sera différente dans 1 mois et demi ! Merci à toutes de partager vos expériences !!

Lucie le 2019-12-17 22:30:35

Je valide complètement le sentiment de Cécile, j'ai moi aussi très bien vécu ma césarienne (bien que pratiquée en urgence), j'étais également debout et dé-sondee le soir même, douchée le landemain matin et n'ai pas eu besoin d'aide pour m'occuper de mon bébé et n'ai pas eu de douleurs post-opératoires (je n'ai même pas eu besoin de prendre mes anti-inflammatoires). Je n'ai jamais eu de culpabilité car l'important pour moi c'était que, au final, mon bébé et moi allions bien ♥️ Bien sûr je ne prends pas mon cas pour une généralité, on a pas tous le même seuil de tolérance à la douleur, et eu delà ça, pas toutes les mêmes "corps".... Je ne dirai peut être pas ça la prochaine fois. Mais en tous cas je voulais souligner que NON, ce n'est pas non plus une obligation de mal vivre sa césarienne ou les suites de couches.

Cécile le 2019-07-02 12:26:32

Je suis navrée de lire cet article. Si en effet pour certaines une céarienne n'est pas bien vécu, ce n'est pas toujours le cas. J'ai eu une césarienne et le soir même j'étais debout . En effet, ce n'est pas agréable d'être surveillée quotidiennement à la mater' pour les sutures, mais je n'ai pas eu que peu de douleurs post accouchement. Et je n'ai pas eu besoin d'aide pour s'occuper de mon bébé Alors n'ayez crainte et soyez sereine devant la possibilité d'une césarienne ce n'est pas si dramatique ! Je n'ai aucun regret d'avoir accouché de cette façon