C'est si bon d'être parents !


Découvrez les astuces allaitement avec Lansinoh

J'y vais

Allaitement : tout savoir sur la montée de lait

Vous voilà toute nouvelle maman, vous avez passé avec brio la ligne d’arrivée de la grossesse : l’accouchement. Mais il y a encore la troisième mi-temps à gérer si vous allaitez : la montée de lait.
Remontez vos manches et dégraphez vos soutien-gorges d’allaitement, ça va secouer, mais vous aller gérer comme une chef une fois encore !

Allaitement : tout savoir sur la montée de lait

Qu’est-ce-que la montée de lait ?

Vous avez choisi d'allaiter, vous verrez, les premiers jours vous n'aurez pas encore de lait, mais du colostrum, qui conviendra très bien à votre bébé. La montée de lait est déclenchée par la libération d’hormones placentaires lors de l’expulsion du placenta, elle marque le début de la lactation et désigne le moment où le colostrum devient du lait.
Elle se produit généralement 3 à 5 jours après l’accouchement.
Vous ressentirez certainement une grande tension de la poitrine, une chaleur au niveau des seins et peut-être un oedème, pas de panique c’est tout à fait normal. Concrètement, il est tout à fait possible que vos seins n’aient jamais été aussi gros qu’à ce moment-là !

Ne laissez pas votre montée de lait vous décourager !

On n’est pas là pour vous cacher des choses, alors on vous le dit : il s’agit parfois d’un moment critique dans la mise en place de l’allaitement. Les seins sont douloureux, votre bébé, stimulé par l’odeur du lait très présente, est en demande constante, et parfois votre nouveau rôle de maman qui vous fait douter d’à peu près tout… Toutes ces petites choses peuvent rendre ce moment pénible. Mais bonne nouvelle : ça ne dure que quelque jours, le temps que votre corps trouve son rythme. Deuxième bonne nouvelle : votre bébé va pouvoir se régaler !
N’hésitez pas à solliciter les puéricultrices de la maternité ou votre sage-femme, elles sont formées pour faciliter la mise au sein, vous montrer les différentes positions d'allaitement, répondre à toutes vos questions même celles qui vous paraissent bêtes. Elles sont également là pour vous rassurer, tout simplement.

Comment soulager votre montée de lait ?

Ils sont nombreux les petits maux de l’allaitement, mais chacun à sa solution. Si la montée de lait est trop douloureuse faites téter bébé le plus souvent possible. Vous pouvez aussi soulager vos seins avec un massage des mamelons que peuvent vous montrer les puéricultrices à la maternité ou encore avec du froid (vous trouverez dans le commerces des poches de liquide à mettre au frigo prévues à cet effet). Vous pouvez également vider un peu de lait et pinçant votre téton, là aussi le personnel soignant vous montrera les bons gestes.

Comment favoriser votre montée de lait ?

Si la montée de lait se fait attendre (en cas de césarienne  par exemple) où que vous que vous ne trouvez pas votre production de lait suffisante il y a quelques astuces simples pour la stimuler. Tout d’abord mettez bébé au sein le plus tôt possible après l’accouchement. C’est la succion qui permettra à votre corps de sécréter prolactine et ocytocine, deux hormones indispensables à l’allaitement.
Une fois l’allaitement commencé allaitez à la demande et le plus souvent possible. Plus bébé tètera plus vous produirez de lait et éviterez les engorgements. N’hésitez pas également à pratiquer le peau à peau : comment allier l’utile à l’agréable !

Tenez bon, la montée de lait est une affaire de quelques jours. Si vous avez besoin surtout n’hésitez pas à demander de l’aide. Vous, vos seins et votre bébé trouveront ensuite tous leur rythme !

 

 

Publié le 09/02/2018 à 14:23 mis à jour le 28/05/2018 à 18:21

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus