C'est si bon d'être parents !

10 choses que vous n'osez pas dire à la naissance de bébé

Après la naissance de bébé, ça fuse dans tous les sens dans la tête des mamans... Informations en tous genres, émotions débordantes, bonheur, peur... Et au milieu de tout ça peut-être des pensées que vous n'osez pas dire tout haut ! Bonne nouvelles, les mamans sont nombreuses à penser les mêmes choses que vous !

10 choses que vous n'osez pas dire à la naissance de bébé

Je trouve que mon bébé n'est pas très beau... 

On vous rassure il ne va pas rester comme ça. Bébé a baigné 9 mois dans du liquide, il vient de faire un long chemin pour vous rejoindre, il est un peu gonflé (le mot gentil pour dire qu’il ressemble au fils caché de Madame Mim et de Golum).
Laissez lui quelques heures pour devenir le bébé dont vous avez toujours rêvé !

Et moi, je vais rester dans cet état ?

Non parce que le bonnet D je veux bien le garder, mais le gros ventre tout mou et les joues de hamster, je ne serais pas contre les rendre.
Patience, votre corps va avoir besoin d’un peu de temps. Pas de précipitation. Les anciens (qui n’ont pas toujours tort) disaient “neuf mois pour faire, neuf mois pour défaire”.

Je n’arrive pas à l’aimer

Ahhhh il a la peau dure le mythe de l'instinct maternel !
Certaines femmes ressentent immédiatement une vague d’amour pour leur bébé. D’autres ont besoin de l’apprivoiser pour ressentir de l’amour. Après tout, vous ne vous connaissez pas encore, prenez le temps de faire connaissance !

J’ai peur et je ne vais pas y arriver

Peur de lui faire mal, de ne pas savoir faire, d’être une mauvaise mère... La maternité c’est un saut dans l’inconnu et l’inconnu c’est toujours effrayant. Parlez-en à votre chéri, il a peut-être autant peur que vous ? Avec beaucoup d’amour et la peur ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. Ne vous stressez pas, faites les choses calmement et petit à petit les couches, bains et autres pleurs du soir n’auront plus de secret pour vous. Faites-vous confiance.

Finalement je suis pas si mal pour une parturiente

Vous trouvez votre voisine de chambre bien plus grosse que vous et puis son bébé pleure plus que le vôtre ? Bon c'est bien de se rassurer, c'est humain ! Mais chut hein, vous le gardez pour vous ça !

Je ne ferai plus jamais l’amour. JA-MAIS

Vous avez l’impression qu’un tractopelle est sorti de votre vagin, vous êtes fatiguée comme si vous aviez couru trois marathons, et vous vous sentez le sex appeal d’un marsouin échoué. On a connu mieux pour titiller le désir. Mais ça va revenir, comme tout le reste, il faut un peu de temps. Mais avec un peu de patience et de repos, le désir reviendra, peut-être encore mieux qu’avant.

Quand on rentrera à la maison, je ne veux voir personne pendant trois jours

Les visites de la famille et des amis, les puéricultrices où infirmières qui passent régulièrement vous examiner, les pleurs des autres bébé durant la nuit, voire peut-être même la chambre partagée ont eu raison de votre sociabilité habituellement sans faille.
Vous avez bien raison de vouloir vous replier un peu sur votre petite famille pendant quelques jours. N’hésitez pas à en informer votre famille où vos amis qui devront bien comprendre que vous avez besoin de repos et de vous retrouver un peu au calme.

Donnez moi un verre de vin et des sushis, tout de suite !

Neuf mois sans apéro, ça laisse des séquelles pour les bonnes vivantes. Attention, si vous allaitez il vous faudra être encore patiente avant de savourer un ballon de rouge avec votre saucisson. En revanche bonne nouvelle, vous pourrez accompagner votre bière sans alcool de charcuterie et de fromage même pas pasteurisé !

J’ai envie de pleurer alors que j’ai tout pour être heureuse

Fatigue et chute hormonale sont les deux mamelles du baby blues, vous avez dû en entendre parler. N’hésitez pas à en discuter avec l’équipe médicale, votre maman, votre conjoint, il n’y a pas de honte à avoir et parler est le meilleur moyen d’en finir vite avec la dépression post partum. Cela dure en général quelques jours seulement. Toutefois si cela persiste, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Il va vraiment falloir que je confie mon bébé à des inconnus pour retourner bosser ?

Dit comme ça, ça fait un peu peur c’est vrai. Et puis vous venez tout juste d’accoucher. Laissez-vous le temps, profitez à fond du congé mat’, vous y verrez plus clair dans quelques semaines. Et si à ce moment là, la séparation vous paraît toujours impossible, vous pourrez peut-être envisager de prendre un congé parental par exemple.

Publié le 30/03/2018 à 17:55

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus