C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

J'y vais

Comment gérer la jalousie du grand à l'arrivée du bébé ?

Numérobis vient de débouler dans vos vies, tout en petites grimaces mignonnes et en odeur de bébé tout chaud. La voilà enfin votre famille rêvée, des parents qui couvent leur enfants d’un regard aimant et une fratrie soudée. Oui mais... Votre aîné ne voit pas du tout l’arrivée de ce nouveau bébé de cet oeil-là. Comment gérer la jalousie du grand-frère ou de la grande-soeur ?

Comment gérer la jalousie du grand à l'arrivée du bébé ?

La jalousie du grand pour le bébé : un sentiment normal

Il vous paraît grand votre aîné à côté de ce bébé si fragile, mais en fait il est encore bien petit pour tout saisir.
Le changement est toujours une grande source d’inquiétude chez les enfants, et l’arrivée d’une nouvelle personne dans ce cocon auquel il était habitué est un très gros chamboulement.
Ses parents sont moins disponibles pour lui, il pleure beaucoup ce bébé et puis en plus il s'installe dans sa poussette (celle-là même dont il ne voulait plus entendre parler il y a deux mois, parce que je cite “je suis grand”). Sa ou ses réactions sont donc logiques, entendez-les et soyez-y attentifs.

Comment peut se manifester la jalousie de l’aîné envers le bébé ?

La jalousie envers le bébé peut se manifester de bien des façons. Certains enfants régressent en revenant sur des progrès qu’ils avaient acquis fièrement : propreté, retour aux biberons, dans les bras, nuits agitées... Ils expriment assez clairement qu’ils sont encore petits et qu’il a besoin de votre attention.
D’autres manifestent une aversion farouche pour le nouvel arrivant, la fameuse question “il va rentrer chez lui quand le bébé ?” arrivant en tête du cortège des piques à l’encontre de numérobis, amenant les peluches qui volent l’air de rien en direction du bébé ou des petits bourrelets pincés en losedé quand les parents ont le dos tournés.

Comment rassurer son enfant jaloux ?

Il n’y a pas trente six manières de passer cette épreuve avec votre grand, il faut le rassurer, lui faire comprendre que chacun a sa place au sein de votre foyer et dans votre coeur. Que numérobis n’a pas ravi tout votre amour, mais qu’il y en a bien assez pour deux.
Si vous êtes enceinte et que vous craignez cette jalousie par anticipation, prévoyez de montrer dès la maternité qu’il est toujours présent dans votre esprit et qu’il vous manque en installant une photo de lui sur le chevet de votre chambre et en prévoyant un petit cadeau du grand frère.
Même si cette période peut être très fatigante pour vous, ne le faites pas culpabiliser de cette jalousie.

Soigner la jalousie en valorisant son grand (bébé)

Faites le parler et vous exprimer ce qui le rend jaloux. N’hésitez pas à le valoriser en le responsabilisant : laissez-le vous aider à sa façon pour s’occuper du bébé, et dites-lui combien vous êtes reconnaissante de ce qu’il fait !
Insistez sur les avantages à être l’aîné : manger du chocolat, se coucher un peu plus tard, faire du tobogan, regarder un dessin animé…
Montrez-lui à quel point le bébé est en admiration devant lui ou s’il ne réagit pas encore beaucoup, dites-lui combien le bébé a de la chance de l’avoir comme frère ou soeur !
Enfin dès que possible, même si ce n’est pas toujours évident, réservez-lui un moment rien que pour lui, un jeu de société, une histoire, une course rien que tout les deux à la boulangerie… ça ne parait pas grand chose comme ça, mais pour eux c’est énorme !

Aïe, votre aîné a fait mal au bébé, que faire ?

Un pichenette cachée, une petite tape  sournoise : votre aîné a fait mal au bébé. Pas facile pour vous d’être témoin de l’agressivité du grand envers un si petit… Eviter de dire à votre grand qu’il est méchant, il risque de se sentir encore plus mis de côté. En revanche dites-lui fermement qu’il est interdit de faire du mal à qui que ce soit et en particulier au bébé qui est fragile.
Expliquez-lui qu’il a tout à fait le droit d’être en colère ou de ne pas aimer le bébé, et s’il en a besoin, aidez-le à se défouler pour exprimer son agressivité. Ne le laissez pas seul en compagnie du bébé, histoire d’éviter une pulsion fortuite.

Cette période peut durer un peu, et ressurgir de temps en temps alors que l’on croyait la situation réglée, mais dans l’ensemble cette jalousie s’estompe quand la période vraiment fatiguante (nuits hachées, pleurs du soir etc…) prend fin et que vous retrouvez un peu plus de disponibilité.

 

 

Publié le 09/02/2018 à 12:05

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus