C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Comment se déroule une fécondation in vitro ?

Bébé tardant à venir, vous avez pris le chemin de la PMA pour vous faire aider. Vous allez faire une FIV mais ne savez pas trop comment cela se déroule. Même si le centre d’aide médicale à la procréation va tout vous expliquer, on fait le point sur les différentes étapes de cette procédure médicale pour parvenir à avoir un bébé. 

Comment se déroule une fécondation in vitro ?

Étape 1 : stimuler les ovaires

La fécondation in vitro va permettre de reproduire en laboratoire ce que la nature a parfois du mal à faire : faire se rencontrer des ovocytes et des spermatozoïdes pour qu’une fécondation ait toutes les chances d’avoir lieu. Mais avant de pouvoir mettre des ovules en présence de spermatozoïdes, il faut les recueillir. Comme un seul ovule est libéré par cycle, il faut stimuler les ovaires pour qu’il y ait plusieurs follicules matures en même temps. Pour cela, vous allez suivre plusieurs traitements hormonaux aux effets différents. Ils débuteront après votre premier jour de règles, une fois que vous aurez passé une échographie de contrôle (entre J+3 et J+6). Au cours de la stimulation, vous aurez également une ou plusieurs échographies afin d’évaluer si le traitement vous convient et s’il est efficace ou, au contraire, surdosé.

Étape 2 : ponctionner les ovocytes et recueillir les spermatozoïdes

36 à 38 heures après l’injection d’un produit pour déclencher l’ovulation, le prélèvement des ovules peut être effectué. On appelle ça la ponction ovarienne, elle se fait à l’hôpital, en ambulatoire, au bloc opératoire. Il est fait par voie vaginale, sous anesthésie locale ou générale, à l’aide d’une sonde et sous contrôle échographique. Pendant ce temps, les spermatozoïdes de votre chéri seront recueillis.

Étape 3 : la fécondation in vitro

L’insémination est effectuée le même jour que la ponction. Les spermatozoïdes sont mis en contact avec chacun des ovocytes prélevés. Trois techniques existent :
- la FIV dite classique : chaque ovocyte est mis en contact un grand nombre de spermatozoïdes puis placé en incubateur qui est à la même température que le corps ;
- l’ICSI : un spermatozoïde, scrupuleusement sélectionné, est introduit directement dans l’ovocyte ;
- l’IMSI : c’est un peu comme l’ICSI mais le spermatozoïde choisi est encore plus performant car choisi grâce à un très fort grossissement. Une étude approfondie de sa morphologie est ainsi effectuée (MSOME) avant qu’il soit injecté dans l’ovule.

Étape 4 : mettre en culture les embryons

Une fois la fécondation effectuée, les embryons sont mis en culture dans des conditions optimales : que ce soit la température ou le PH, ils sont proches des conditions observées en milieu naturel.

Étape 5 : transférer les embryons

3 à 5 jours environ après l’insémination, un ou deux embryons, eux aussi triés sur le volet, sont transférés dans votre utérus. L’endroit où ils seront déposés a été minutieusement déterminé afin de mettre toutes les chances de succès de votre côté. Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre et voir si l’embryon fait son nid : vous ferez une prise de 14 jours après le transfert des embryons pour savoir si la grossesse est bel et bien évolutive ou si la FIV n’a pas pris. Durant ces deux semaines (certainement les plus longues de votre vie) vous aurez certainement de nouvelles injections hormonales pour favoriser la nidation et aider votre corps à passer en mode grossesse.

Plein de courage pour cette aventure jamais évidente. On croise fort les doigts avec vous !

Publié le 21/02/2018 à 11:40

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus