C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

je m'inscris

L'hyperfertilité, un sujet tabou

On connait tous le terme d’infertilité, où d’hypofertilité, mais on entend nettement moins parler de l’hyperfertilité. Petit traité d’un mal gardé sous silence mais qui touche pourtant de nombreuses femmes.

L'hyperfertilité, un sujet tabou

L’hyperfertilité qu’est ce que c’est ?

Il suffit de taper “hyperfertilité” dans un moteur de recherche pour s’apercevoir que ce phénomène n’est pas très représenté sur la toile et donc assez méconnu voire même mystifié.
L'hyperfertilité désigne le fait de tomber enceinte très facilement (trop même) y compris sous contraception. Ce problème n'est pas réellement reconnu par le corps médical, mais il touche pourtant de nombreuses femmes qui n’osent pas s’exprimer haut et fort à cause du tabou qui entoure ce problème.

Car oui, c'est un problème pour ces femmes ! Si elles sont au départ ravies d’avoir un bébé rapidement, elles peuvent ensuite enchaîner les grossesses non désirées et les fausses-couches. Comment vivre sereine au quotidien quand quasiment aucune contraception ne fonctionne et que l’on attend ses règles avec angoisse tous les mois ?

Pourquoi un tel tabou autour de l'hyperfertilité ?

A une époque où de nombreux couples peinent à concevoir un bébé, où nombreuses sont les fausses-couches, les FIV, les PMA et autre parcours du combattant pour tenir un jour son bébé dans les bras, il est concevable que les femmes hyperfertiles puissent être gênées de souffrir d’une trop grande facilité à tomber enceinte. Toutefois le problème est bel et bien présent et plutôt difficile à digérer quand on enchaîne les grossesses non désirées.
On le sait, aucune contraception n’est fiable à 100% (oui oui même les préservatifs), et ce sont ces femmes qui en font les frais même en prenant leur pilule à heures fixes ou sous stérilet.
Lentement la parole se délie et des blogueuses comme Zozomum  et Maman chouquette parlent de leur combat pour faire reconnaître l'hyperfertilité.

Ne stigmatisons pas les femmes hyperfertiles

Maternité à un jeune âge, enfants très rapprochés, famille nombreuse, fausse-couches à répétition ou IVG, les femmes hyperfertiles se sentent souvent coupables et sont victimes de on-dits malveillants. 

- Mais pourquoi elle n’a pas pris de contraception ?
- Ils ont enchainés les enfants, quelle mère pondeuse !
-Ils se sont faits avoir par le retour de couches !

Nombreuses sont les petites phrases acerbes que les femme hyperfertiles peuvent entendre. Ne jugeons donc pas trop vite : la personne en face de nous est peut-être dans une situation de souffrance qu’elle n’a pas choisie.

Quelle solution pour ces femmes hyperfertiles ?

Quand la contraception ne fonctionne pas, il n’existe malheureusement pas mille solutions, et nous sommes tous d’accord pour dire que l’abstinence sexuelle n’en est pas une !
La solution de prédilection dans les cas d’hyperfertilité semblerait être la ligature des trompes (ou la vasectomie si monsieur se porte volontaire).
Effectivement quand on est sûres de ne plus vouloir d’autres enfants, la décision semble facile à prendre. Or selon de nombreux témoignages il est encore difficile d’obtenir des médecins, la possibilité mettre en place cette opération quand on est encore en âge de procréer, et ce malgré le fait qu’il n’y ait aucune contre-indication médicale.
Le côté irréversible de la ligature peut paraître gênant évidemment, mais finalement l’est-il plus que l’enchainement de grossesses non désirées ?

Publié le 23/02/2018 à 16:57

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus