papa lisant une histoire à son bébé dans son lit
favoris
Reprendre le travail après bébé

Congé parental : quel impact sur ma retraite ?


Ecrit le 15/03/2022 par Jennifer Trouille, Rédactrice Web

Prendre un congé parental suite à la naissance de son enfant n’est pas un acte anodin pour un parent. Baisse de salaire, conditions d’attribution des aides de la CAF à respecter ou encore situation familiale sont autant de paramètres à prendre en compte au moment de prendre sa décision. Mais qu’en est-il de la retraite ? Découvrez toutes nos explications pour tout comprendre de l’impact du congé parental sur la retraite. 

Formulaire Avantages LBR

Recevez des échantillons à domicile, des conseils d'experts, des offres spéciales
et tout cela GRATUITEMENT ! 
 Pour commencer l’aventure, dites-nous où vous en êtes :

Comment bénéficier d'un congé parental d'éducation ?

Suite à la naissance ou l’adoption de son enfant, un salarié peut faire une demande de congé parental, à condition d’avoir au minimum un an d’ancienneté dans son entreprise. Les deux parents peuvent prendre leur congé parental en même temps ou à tour de rôle.

Pour faire sa demande de congé parental à son employeur, c’est simple : il suffit de lui adresser une lettre recommandée avec accusé de réception au minimum un mois avant la fin du congé maternité ou paternité (ou d’adoption) si celui-ci est pris juste après le congé maternité / paternité / d’adoption.
Dans les autres cas, le salarié doit prévenir son employeur au moins deux mois avant la date de début du congé parental.

Le congé parental doit être pris avant le 1er anniversaire de l’enfant pour une première naissance ou au cours des trois premières années du dernier enfant s’il s’agit d’une deuxième naissance ou plus.
 

Est-ce que je continue de cotiser pour ma retraite pendant mon congé parental ?

Si vous percevez la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) et selon les ressources de votre foyer, vous êtes automatiquement affilié·e à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) par la CAF. C’est en effet elle qui gère toutes les démarches. Le montant de vos droits dépend du congé parental pris (temps plein ou partiel), de votre situation familiale et du nombre d’enfants à charge au sein de votre foyer.
Ce sont ces cotisations qui permettent ensuite de valider des trimestres supplémentaires pour votre retraite.

Si vos ressources sont supérieures au seuil fixé par l’AVPF, aucun trimestre supplémentaire cotisé ne vous sera accordé pour le calcul de votre retraite.

En revanche, en cas de congé parental à temps plein, vous pouvez faire une demande de majoration de la durée d’assurance retraite. Celle-ci sera égale à la durée de votre congé parental à raison de 3 ans maximum par enfant.
Par exemple : pour un congé parental à temps plein d’une durée de 2 ans, cela correspond à 8 trimestres.

La majoration de la durée d’assurance ne peut excéder 12 trimestres lors d’un congé parental (soit l’équivalent de 3 ans).

Informer ma caisse de retraite de mon congé parental pour bénéficier de la majoration de trimestre

Pour bénéficier d’une majoration de trimestre lors d’un congé parental, il vous suffit de transmettre votre attestation de congé parental à votre caisse de retraite dès la fin de celui-ci. Cette attestation vous est normalement fournie par votre employeur. Il vous sera également demandé de justifier que votre congé parental a bien été pris à temps plein.
À noter qu’aucune majoration n’est accordée en cas de congé parental à temps partiel.

La majoration ne donne pas lieu à des cotisations, mais le trimestre reste néanmoins validé pour la retraite.

La majoration de la durée d'assurance retraite et la majoration de trimestres de naissance

Cette majoration ne peut être cumulée avec les 8 trimestres obtenus suite à la naissance ou adoption d’un enfant, à raison de :

  • 4 trimestres dits de maternité (qui sont réservés à la mère) 
  • 4 trimestres pour l’éducation de l’enfant (peuvent, sous conditions, être partagés entre la mère et le co-parent selon l’année de naissance de l’enfant - si celui-ci est né à partir de 2010).

Ainsi, votre caisse de retraite comparera vos droits acquis à chaque majoration et la solution la plus avantageuse pour vous sera conservée.

La majoration de la durée d'assurance retraite pour le père ou co-parent

Les 4 trimestres d’éducation peuvent désormais être partagés entre les deux parents. En effet, pour un enfant né après 2010, le père peut également se voir attribuer la majoration d’éducation. Cependant, la répartition de la majoration entre les parents leur revient. Il faut seulement la communiquer à sa caisse de retraite au cours des six mois suivant la date du 4ᵉ anniversaire de l’enfant. En l’absence de demande de partage, la majoration sera automatiquement attribuée à la mère.

Si les parents sont de même sexe, la majoration sera partagée de moitié en l’absence de manifestation de leur part.