Inscription maternité
favoris
Choisir sa maternité

Comment s'inscrire à la maternité ? Les démarches


Ecrit le 04/12/2021 par Capucine Piot, Responsable éditoriale & communauté

Félicitations, vous êtes enceinte ! Depuis le début de votre grossesse, vous ne pensez qu’à une chose : l’accouchement à la maternité. Et on vous comprend, vous avez envie que les consultations, la naissance, la grande rencontre avec bébé et les soins post-partum à l’hôpital se passent de la meilleure des manières possibles. Alors, sur quels critères (bien) choisir sa maternité ? Comment envisager son séjour ? Comment gérer l’inscription à la maternité ? On fait le point ensemble !

Pour vous accompagner avec des
guides experts, coffrets et bons plans, dites-nous où vous en êtes :

L’accouchement à la maternité, mon projet de naissance

Pour beaucoup de femmes enceintes, le choix de la maternité est une question qui se pose dès les débuts de la grossesse : où vais-je accoucher ? Quelle est la maternité la plus proche de chez moi ? L’hôpital ou la clinique de mon choix offre-t-elle une sécurité suffisante pour ma santé et celle du bébé ?

Vous êtes cependant libre de décider où vous donnerez naissance à votre enfant, en fonction de votre dossier médical et de l’avis des professionnels de santé qui vous accompagnent pendant la grossesse. Aujourd’hui, la grande majorité des naissances en France ont lieu en maternité : en effet, à peine 0,25% des accouchements auraient lieu à domicile.

Inscription en maternité : est-ce obligatoire ?

Soyez rassurée, vous n’avez aucune obligation à envisager une inscription (ou une pré-inscription) à la maternité. Chaque établissement est tenu d’accepter votre admission le jour J, que l’inscription ait été faite au préalable… ou non. Sachez que toutes les maternités ont cette obligation, sous peine de s’exposer à des poursuites pour non-assistance à personne en danger.

Il est cependant plus que recommandé de réserver votre place dans l’espace où vous envisagez donner naissance à votre petit-bout. Cela permettra à l’équipe d’anticiper votre admission et de disposer d’un dossier complet en cas de complication au moment d’accoucher. Pour la future maman, c’est aussi un bon moyen de se familiariser avec les lieux et l’équipe médicale au gré des consultations de suivi de grossesse. Accouchement à la clinique ou à hôpital ?

Quand s’inscrire à la maternité ?

L’inscription dans les maternités se fait dès que la grossesse est confirmée lors d’une consultation médicale ; autrement dit dans la foulée de l’échographie du 1er trimestre. A ce moment-là, le professionnel qui assure le suivi de la grossesse (sage-femme, gynécologue, médecin généraliste…) fait la déclaration de grossesse auprès de l’Assurance Maladie – il peut s’agir d’une télédéclaration en ligne directement auprès de la sécurité sociale.

Pour la femme enceinte, l’inscription en maternité est un moment crucial : il permet de « réserver sa maternité », ce qui est très important selon notre lieu de villégiature. Désert médical, fermeture de certaines maternités, établissements de niveau supérieur peu nombreux, nombre de naissances élevé dans certaines régions ou selon les périodes (vive le pic des naissances de fin septembre !)… Tout cela s’anticipe ! C’est notamment le cas à Paris ou en région Parisienne où les offres restent limitées en comparaison au nombre de naissances.

Dois-je accoucher dans la maternité la plus proche de mon domicile ?

Une fois encore : vous faites comme bon vous semble ! Les maternités, qu’il s’agisse de cliniques privés ou d’hôpitaux publics ne sont pas sectorisées. Vous avez donc la possibilité de choisir votre maternité selon les critères qui vous sont propres, de demander des informations pour faire votre choix éclairé et d’aller donner la vie dans le centre qui vous plaît.

Attention cependant : prenez en compte la distance et le temps de trajet pour vous rendre à la maternité. Il peut arriver qu’un enfant pointe le bout de son nez plus vite que prévu… !

Les informations pour choisir sa maternité

C’est LE sujet de recherche à envisager avant de s’inscrire à l’hôpital ou en clinique. Durant les premiers mois de votre grossesse, réunissez donc les informations suivantes sur les établissements de santé où vous envisageriez accoucher :

  • Le niveau de l’hôpital / de la clinique : dispose-t-elle d’une unité dédiée aux bébés prématurés ? Peut-elle prendre en charge une hospitalisation en grande urgence ?
  • La distance entre le lieu d’accouchement et chez vous.
  • La réputation du lieu basée sur la disponibilité de l’équipe médicale pendant les consultations, la prise en charge par les sage-femmes le jour J, la qualité des services en chambre, l’accompagnement et la prise en charge post-partum, les impressions d’autres mamans sur leur séjour après avoir donné la vie, la possibilité d’avoir de la visite en chambre ou pas, la qualité du service hôtelier en général, etc…
  • Le prix : car les tarifs ne seront pas les mêmes selon si vous accouchez dans le public ou dans le privé. Prenez bien soin d’être informée sur les potentiels dépassements d’honoraire pour ne pas vous retrouver avec une surprise en fin de séjour.

Les documents administratifs pour s’inscrire en maternité

Renseignez-vous auprès du secrétariat pour obtenir votre dossier de pré-inscription. Vous aurez alors à remplir un formulaire avec des informations essentielles telles que votre identité, votre date de dernières règles ou votre date de début de grossesse ou encore le contact du médecin qui vous suit en ville si toute la grossesse n’est pas suivie par l’équipe de l’établissement dans les premiers mois.

On vous demandera également de fournir :

  • Votre attestation de sécurité sociale ou votre carte vitale
  • Votre carte de mutuelle
  • Tous les documents faisant référence à votre grossesse (échographies, compte-rendu d’hospitalisation s’il y en a eu, prises de sang, prescriptions médicales, etc…)

Pensez en parallèle à appeler votre mutuelle pour vous informer de vos droits. Selon la mutuelle à laquelle vous avez souscrit, la prise en charge pourra varier.

Ultérieurement, il vous sera demandé de vous munir de votre carte de groupe sanguin, notamment pour le jour J. Cela s’avèrera nécessaire en cas d’urgence.

Source :
- L’accouchement accompagné à domicile : pratique des sages-femmes libérales françaises – Etat des lieux 2018