femme enceinte au travail avec des collègues
favoris
Droits de la femme enceinte

Annoncer sa grossesse au travail


Ecrit le 26/01/2018 par La Rédaction,
Modifié le 03/06/2022 par Jennifer Trouille, Rédactrice Web

Après l’annonce de votre grossesse aux membres de votre famille et à vos amis proches dans la joie et les bulles de champagne (enfin pour les autres, vous vous étiez au Champomy), il est maintenant temps d’annoncer la jolie nouvelle à votre employeur. Pas de stress, voici tous nos conseils pour une annonce sereine et efficace. 

Pour vous accompagner avec des
guides experts, coffrets et bons plans, dites-nous où vous en êtes :

Quand annoncer sa grossesse au travail ? 

Sur ce point la loi est assez floue et précise uniquement qu’il faut prévenir son employeur  avant de partir en congé maternité
Toutefois, vous avouerez que pour garder de bons rapports avec votre hiérarchie, il vaut mieux les prévenir un peu plus tôt que ça... Ne serait-ce que pour bénéficier des aménagements et droits prévus par le Code du travail pour les femmes enceintes.

L’idéal est d’annoncer votre grossesse avant que votre patron et vos collègues ne le devinent, mais d’attendre d’avoir passé la première échographie, soit à partir de douze semaines de grossesse. En revanche, si vous exercez un métier physique, n’hésitez pas à l’annoncer rapidement afin que votre employeur puisse adapter votre activité en fonction de votre état.

En ce qui concerne l’annonce en elle-même, faites court et direct, un simple, mais efficace « je suis enceinte » ou « je vais avoir un bébé » fera amplement l’affaire. Aucun besoin de vous justifier. En plus de l’annonce orale, vous pouvez également faire parvenir à votre employeur une lettre recommandée en y joignant un certificat médical avec la date présumée d’accouchement et la date de départ en congé maternité.

Enceinte, quels sont mes droits en tant que salariée

En plus des droits prévus dans le Code du travail pour la salariée enceinte, renseignez-vous auprès de la convention collective de votre entreprise. Certaines conventions donnent notamment accès à un maintien de salaire total durant le congé maternité ou à d’autres avantages.

En tant que salariée, sachez que vous bénéficiez durant votre grossesse d’une autorisation d’absence pour vous rendre à chaque examen médical nécessaire ainsi qu’à une protection contre le licenciement.

Ne culpabilisez pas d'être enceinte face à votre employeur

C’est une très bonne nouvelle, mais malheureusement certaines entreprises ne se réjouissent pas toujours face à l’annonce de la grossesse d’une de leur salariée. L'employeur peut voir l’arrivée d’un bébé comme synonyme d’enfant malade à garder, moins de disponibilité et absence de la salariée. Mais bonnes nouvelles pour vous : 

  • C'est votre vie privée et vous avez tout à fait le droit d’être enceinte, aucune raison de culpabiliser !
  • Il y a des chances pour que la personne en face de vous soit déjà passée par là et ait elle-même des enfants. Elle sera donc plus à même de vous comprendre.
  • Vous n’êtes pas leur première employée enceinte et même si on ne doute pas que vous soyez indispensable à votre entreprise, ils se débrouilleront très bien sans vous jusqu’à votre retour de congé maternité.

Quelques conseils pour annoncer sa grossesse au travail 

  • Choisissez bien votre moment : profitez d’une ambiance calme et assurez-vous que votre patron soit disponible et dans les meilleures conditions possibles pour vous écouter.
  • Prenez rendez-vous avec votre employeur et détendez-vous, il n’y a pas de raison que ça se passe mal (cf. les arguments ci-dessus)
  • Annoncez vous-même la nouvelle à votre patron avant les bruits de couloir, c’est mieux…
  • Rassurez votre employeur lors de ce rendez-vous et restez professionnelle : si vous n’avez aucun problème médical, il n’y a aucune raison que votre grossesse affecte vos qualités professionnelles dans les mois à venir.
  • Essayez de garder vos maux de la grossesse pour les collègues avec qui vous vous entendez bien.
  • Soyez honnête et prête à répondre, si on vous demande plus d’informations quant à votre date de départ en congé maternité. Votre absence doit pouvoir être bien organisée en amont. Prévenez également votre employeur si vous prévoyez de prendre un congé parental à la suite de votre congé maternité. 

L'annonce de votre grossesse au travail s'est mal déroulée

Encore une fois, pas de culpabilité à avoir, vous vivez votre vie et vous avez bien raison. Ne vous laissez pas gâcher votre bonheur. Restez professionnelle, mais aussi vigilante à votre santé et à celle du bébé, la grossesse est un moment où la femme enceinte est dans une période de fragilité émotionnelle. Il faut apprendre à s’écouter et prendre en compte les signaux que vous envoie votre corps, le travail pourra attendre. L’arrivée d’un enfant est un gros bouleversement, mais n’est pas incompatible avec une vie professionnelle, loin de là.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter les articles du Code du travail concernant la grossesse et la maternité. En cas de problème, vous pouvez vous tourner vers votre médecin du travail ou votre délégué du personnel.