C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Contraception et allaitement : le vrai-faux

Depuis sa naissance, vous allaitez votre bébé, et voici que quelques semaines après, votre libido se réveille ! Etes-vous protégée naturellement d'une nouvelle grossesse grâce à l'allaitement ? Sinon, quelle contraception est compatible avec l’allaitement ? Toutes nos réponses pour éviter l'arrivée du petit frère ou de la petite soeur un peu trop tôt.

Contraception et allaitement : le vrai-faux

Quand on allaite, on ne peut pas tomber enceinte : vrai et faux 

C'est ce que l'on appelle la "méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée" dite MAMA. En effet, allaiter votre bébé permet de retarder le retour de couche et de bloquer l’ovulation. Mais attention, dans certaines conditions seulement... 
- que vous n’ayez pas eu de retour de couche ;
- que l’allaitement soit exclusif : si vous êtes en allaitement mixte, avec des compléments au biberon
- que vous allaitiez à la demande, aussi souvent que votre bébé le réclame, même la nuit, soit minimum 6 tétées par jour ;
- que les tétées soient espacées de 4 heures maximum en journée et 6 heures la nuit ;
- que votre bébé ne soit pas diversifié

Vous devez réunir tous ces critères pour vous estimer protégée d’une éventuelle grossesse. Efficace à 98 %, la MAMA devient efficace à 99 %, comme tout contraceptif, si les tétées sont plus nombreuses. Cette méthode reste quand même hasardeuse... et vous ne pouvez pas prévoir la survenue de votre ovulation.

La pillule est compatible avec l'allaitement : vrai mais...

Les contraceptifs tels que la pilule ou les implants délivrent des hormones. Même si elles passent en petite quantité dans le lait, le risque est surtout de faire baisser votre lactation. Votre sage-femme pourra vous prescrire une pillule micro-dosée spécifique compatible avec l'allaitement.
En cas de rapport « à risque », la prise d’une contraception d’urgence, dite « pilule du lendemain », est compatible avec l’allaitement.

Je dois attendre mon retour de couche pour avoir un stérilet : faux

Après un accouchement  par voie basse, on peut vous poser un stérilet 4 semaines après. Vous pouvez donc profiter de votre visite des 6 semaines pour demander la pose. Libre à vous de choisir entre un DIU au cuivre et un stérilet hormonal. Il existe désormais 2 stérilets hormonaux avec des doses différentes. Le plus dosé est moins conseillé car il peut entraîner une baisse de lactation chez certaines femmes.

Le préservatif est compatible avec l'allaitement : vrai

Qu'il soit masculin ou féminin, s'il est bien utilisé, un préservatif vous protègera d'une grossesse non désirée.

N’hésitez pas à en parler avec votre sage-femme ou votre gynécologue afin de choisir la contraception qui vous convient le mieux.

 

Publié le 01/03/2018 à 16:06

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.