C'est si bon d'être parents !

Bec-de-lièvre : bébé est né avec une malformation de la bouche

Le bec-de-lièvre, ou aussi fente labiale ou labio-palatine quand elle touche également le palais, est une malformation qui concerne 1 enfant sur 700 en France. Elle est donc plutôt rare. Détecté durant la grossesse, à l’échographie, le bec-de-lièvre de votre enfant nécessite une prise en charge quelques mois après la naissance. On vous explique tout sur les fentes labio-palatines. 

bec-de-lièvre bébé malformation de la bouche

C’est quoi exactement un bec-de-lièvre ?

Il s’agit d’une malformation congénitale, c’est-à-dire de naissance, de la lèvre qui peut s’accompagner d’une fente palatine. Il existe plusieurs formes de fentes :
- elle peut toucher uniquement la lèvre ;
- concerner aussi le palais en même temps de manière totale ou partielle ;
- unilatérale (côté droit ou côté gauche) ou bilatérale ;
- ou encore concerner uniquement le palais.
Ce dernier cas de figure reste isolé – environ 6 % des cas –, la majorité des fentes étant des fentes labio-palatines unilatérales, et à 75 % chez des garçons.


Les causes du bec-de-lièvre

Au moment de la formation du visage, durant le 2e mois de grossesse (6e semaine), les bourgeons se rejoignent pour fusionner et former le visage de votre bébé. Là, la fusion ne s’est pas faite totalement. Les causes peuvent être génétiques ou chromosomiques. La prise de certains médicaments peut favoriser la survenue de fentes. À noter que la supplémentation en acide folique (ou vitamine B9) permet de diminuer les risques de fentes. Mais la plupart du temps, on ne connaît pas la cause de cette malformation.


Les conséquences du bec-de-lièvre

Tout dépend de la malformation dont souffre votre nourrisson. À la naissance, la présence d’un bec de lièvre peut compliquer l’alimentation. Néanmoins, il est possible de donner le sein : c’est même conseillé. En revanche, s’il y a en plus une fente au palais, les répercussions fonctionnelles sont plus importantes. Le biberon peut être préférable. Une prothèse peut être proposée si la fente palatine est particulièrement importante.

À long terme, dans le cadre d’une fente labio-palatine, il peut y avoir des conséquences pour votre bébé tels que des problèmes d’élocution, en raison d’une difficulté d’articulation, ou d’audition. La majorité des enfants souffrant d’une fente labio-palatine fera des otites séreuses, qui peuvent entraîner des pertes auditives. Un suivi rapproché est donc important.


Le traitement pour le bec-de-lièvre : l’opération

Bien sûr, la chirurgie est indispensable. Chaque cas de fente étant unique, le traitement sera adapté à votre bébé. Cela peut ainsi être plus ou moins simple. La simple fente labiale peut être prise en charge rapidement après la naissance : parfois à 3 mois, mais certains chirurgiens la répare avant. Pour ce qui est des fentes labio-palatines, la prise en charge se fait généralement en deux voire trois temps :
- une réparation du voile du palais (palais mou) et de la lèvre entre 3 et 6 mois du bébé ;
- puis une réparation du palais (la partie dure) entre 15 et 18 mois.

Plusieurs interventions peuvent être nécessaires pour réparer la fente, le nez, qui peut également être touché, puis le palais et la gencive, pour lesquels une greffe osseuse prélevée sur l’enfant à la hanche s’avère parfois nécessaire, quand il est plus grand. Un suivi durant les premières années est généralement fait, notamment pour s’assurer que votre enfant rencontre le moins de difficultés possible dans son apprentissage du langage.


En cas de fente labio-palatine, une prise en charge pluridisciplinaire

Si la réparation d’une simple fente labiale ne nécessite pas d’autres opérations ou un suivi particulier quand l’enfant grandit, pour une fente labio-palatine, orthophoniste, orthodontiste, ou encore psychologue sont à envisager. De la chirurgie esthétique réparatrice peut être faite aussi pour rectifier la cloison nasale, mais aussi améliorer l’aspect des ailes du nez.

Dès le diagnostic, avant la naissance, les futurs parents peuvent bénéficier d’un soutien psychologique. Cela peut être un choc pour vous, même si vous vous y étiez préparé : se confronter à la réalité au moment de la naissance n’est pas forcément évident. De même, tout au long du parcours de soin après la naissance, vous pouvez demander de l’aide : n’hésitez pas à le faire. Vous aurez ainsi davantage de ressources pour accompagner votre enfant et lui expliquer sa malformation pour qu’il vive avec sereinement.

Ne vous inquiétez pas trop : même si certaines fentes représentent un suivi assez lourd, la qualité de vie de votre enfant adulte sera égale à tout autre adulte ou presque. 

À lire aussi :
Les pleurs du soir chez le nourrisson : comment agir ?
Comment reconnaître les pleurs de bébé ?
Comment trouver le pédiatre idéal ?

 

Publié le 11/10/2019 à 10:39

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.