C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Tomber enceinte sous pilule, c'est possible ?

Pilules, stérilet, anneau, patch, implant…. Les moyens de contraception qui empêchent une grossesse après un rapport sexuel sont nombreux. Pourtant, votre test de grossesse est positif. Tomber enceinte sous pilule est en effet possible. Existe-t-il un risque pour le fœtus ? Discutons-en ensemble. 

Tomber enceinte sous pilule

Prendre la pilule comme moyen de contraception

Prenons l’exemple de la pilule qui reste certainement le contraceptif le plus utilisé. La pilule libère 1 ou 2 hormones selon le dosage prescrit. Ce progestatif et cet estrogène modifient le taux d’hormones chez la femme et empêchent les ovaires de fabriquer un ovule. Ainsi, on évite la fécondation. C’est ainsi que de nombreuses femmes pensent que tomber enceinte sous pilule est totalement impossible. Sauf que… prendre la pilule ne vous protège pas à 100%.

Tomber enceinte sous pilule : pourquoi ?

Le saviez-vous ? La pilule est un médicament considéré comme fiable à 99%. Comme tout médicament, il y a des règles à respecter quant à son arrêt… mais aussi sa prise. Les « accidents » sont en effet souvent dus à la non observance de la prescription recommandée par le médecin. Pour optimiser l’efficacité de votre plaquette de pilules, il est impératif de suivre certaines recommandations.
- Ne pas oublier de prendre sa pilule ;
- En cas d’oubli : la prendre au moment où l’on s’en aperçoit et continuer la plaquette normalement dans l’ordre du calendrier. Pas de problème donc si vous prenez deux pilules le même jour ;
- Essayer de la prendre à peu à la même heure chaque jour suivant vos convenances personnelles (plus facile le matin, ou le soir… à vous de voir) ;
- Ne jamais décider d’arrêter soi-même la prise au cours de votre plaquette même en cas de saignements. Contacter votre médecin ;
- En cas de vomissements ou de diarrhée importante dans les quatre heures qui ont précédé la prise de la pilule, elle peut perdre de son efficacité ;
- Dans tous les cas si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à vous protéger une deuxième fois pendant les rapports en période dite « sensible » une semaine avant ou après votre date d’ovulation (si vous la connaissez) ;
- La prise d’autres médicaments tels que les antituberculeux, barbituriques et antiasthmatiques peuvent avoir une interaction. – à signaler bien sûr à votre médecin avant toute prescription de contraception ;
- Suivant la fertilité de la jeune fille ou de la femme, il peut y avoir un sur ou sous dosage.

Tomber enceinte sous pilule : quels risques pour le bébé ?

Evidemment on ne s’aperçoit pas tout de suite que l’on vient de tomber enceinte sous pilule : on continue alors sa plaquette de pilules tranquillement, sans se douter de quoi que ce soit. De nombreuses études ont démontré qu’il n’y avait pas de risques de malformation pour le fœtus ni d’incidence sur son développement. Pas d’inquiétude à avoir d’autant que les symptômes de la grossesse vous interpelleront rapidement ! Nous vous conseillons de consulter votre médecin dès que vos doutes s’installent.

Eviter de tomber enceinte sous pilule… et sous stérilet ?!

Un autre moyen de contraception très utilisé est le stérilet. Le stérilet ne libère pas d’hormones mais empêche la nidation de l’embryon dans l’utérus. Les grossesses sous stérilet sont rares, mais peuvent exister. L’embryon se développe en dehors de la cavité utérine – du nom de grossesse extra-utérine – qui nécessite une hospitalisation et se termine dans la plupart des cas par une fausse couche après retrait du stérilet. Rassurez-vous néanmoins, car même si les moyens de contraception mis à votre disposition ne sont fiables qu’à 99% - il faut admettre que le risque 0 n’existe pas – ils représentent un atout considérable pour une sexualité épanouie sans crainte de grossesse non désirée, et bébé arrivera quand vous l’aurez souhaité !


A lire également : 
Sexe après l'accouchement : et si on prenait son temps ? 
Hyperfertilité : un sujet tabou

Publié le 12/04/2017 à 16:07 mis à jour le 29/08/2019 à 10:35
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Océane le 2017-04-17 13:17:30

On en parle peut être pas assez, mais le préservatif n'est pas non plus fiable à 100%. En janvier, je suis tombé enceinte avec un préservatif, qui n'était ni percé ni périmé, et aucune chance de être tombé enceinte autrement. Rien n'est fiable à 100%, mis à part l'abstinence.