Les insomnies pendant la grossesse
favoris
Bien dormir enceinte

Les insomnies pendant la grossesse


Ecrit le 18/05/2015 par Jennifer Trouille, Rédactrice Web

Durant vos 9 mois de grossesse, la qualité de votre sommeil peut être modifiée… voire sérieusement perturbée. Vous vous réveillez la nuit, et ne parvenez pas à vous rendormir ou, pire, vous n’arrivez pas à trouver le sommeil alors que vous êtes épuisée. Comme beaucoup de femmes enceintes, peut-être souffrez-vous d’insomnies liées à votre grossesse. On vous aide à comprendre pourquoi et à trouver les solutions qui vous aideront à dormir de nouveau… comme un bébé !

Profitez de +400€ d'avantages, des conseils d'experts
de nombreux échantillons, des coffrets offerts, dites-nous où vous en êtes :

Les insomnies de grossesse : des questions plein la tête !

En journée, vous luttez contre le sommeil et vous êtes prise d’envies impérieuses de dormir au travail. Mais le soir venu, impossible de mettre votre cerveau sur pause malgré votre besoin de dormir. C’est normal : être enceinte vous pousse à vous poser de nombreuses questions sur votre rôle de maman, que ce soit votre première, deuxième ou troisième grossesse. La responsabilité de prendre soin de cette petite vie qui grandit en vous peut vous effrayer et il y a de quoi. C’est tout de même tout votre monde qui va être chamboulé quand bébé sera là : votre couple, votre famille et votre organisation au quotidien. 
Et puis il y a ces questions sur la grossesse elle-même : la peur de perdre bébé au premier trimestre, que quelque chose n’aille pas… Que de choses qui peuvent vous empêcher de dormir paisiblement ! Et vous savez quoi ? Vous n’êtes pas la seule. Ces doutes et ces angoisses apparaissent au cours de la grossesse pour la plupart des futures mamans, si ce n’est toutes.

Les causes physiologiques des insomnies durant la grossesse

Si l’aspect psychologique est à prendre en compte pour expliquer ces insomnies, il ne faut pas négliger l’aspect physiologique. Eh oui, de nombreux changements s’opèrent dans votre corps au cours de ces 9 mois et peuvent entraîner des troubles du sommeil :

  • les problèmes digestifs, généralement présents dès le début de votre grossesse, ils ont tendance à s’intensifier au dernier trimestre : reflux gastro-œsophagien, nausées, ballonnements, constipations…
  • les problèmes de respiration, particulièrement au dernier trimestre, et qui peuvent provoquer des ronflements la nuit;
  • différents maux de grossesse qui peuvent vous empêcher de trouver une position confortable de sommeil : douleurs lombaires, crampes… 
  • les envies fréquentes d’uriner : plus votre grossesse avance et plus bébé appuie sur la vessie ;
  • les variations hormonales.

Et aussi sans oublier : votre ventre ! Se retourner et trouver une position confortable au dernier trimestre n’est pas chose aisée quand votre ventre devient imposant !

Les risques d’un mauvais sommeil pendant la grossesse

Bien dormir pendant votre grossesse est important, aussi bien pour la santé de bébé que pour la vôtre. Il est donc important de pouvoir dépister de potentiels troubles du sommeil dès le début de votre grossesse. Un mauvais sommeil ou des insomnies à répétition risquent d’affecter le système immunitaire de votre enfant à sa naissance. En ce qui concerne la future maman, la grossesse et la préparation de votre corps pour l’accouchement demandent beaucoup d’énergie qui doit être restaurée pendant votre sommeil. N’hésitez donc surtout pas à faire une sieste dès que vous en ressentez le besoin, notamment au début et en fin de grossesse. 

Nos conseils pour améliorer vos insomnies durant la grossesse

  • Optez pour des cours de préparation à l’accouchement axés sur la visualisation comme la sophrologie. La sage-femme vous accompagnera pour vous livrer des astuces afin de vous apaiser le soir et mettre sur pause vos pensées de la journée.
     
  • Faites de la méditation. Sur YouTube, vous trouverez des séances de méditation guidées pour apprendre à vous détendre et à vous libérer du stress quotidien. Il existe aussi des applications de méditation très efficaces, comme Petit Bambou, à installer sur votre téléphone.
     
  • Pratiquez une activité physique douce, adaptée à votre grossesse, comme la marche, la natation, l’aquagym ou le yoga prénatal. Avoir une activité physique régulière favorise le sommeil des futures mamans et ont, en plus, un effet bénéfique sur le stress et l’anxiété.
     
  • Pensez aux plantes ! Tilleul, verveine, camomille, passiflore, consommées en infusion ou en comprimés, les plantes possèdent de nombreuses vertus pour la santé. Elles peuvent apporter un effet relaxant et apaisant sur le système nerveux, notamment en cas de stress ou d’anxiété chez la future maman. Demandez conseil à un médecin ou à votre sage-femme avant toute utilisation.
     
  • Évitez les repas lourds et copieux le soir : si votre digestion est difficile, cela risque de vous réveiller la nuit (notamment aux alentours de 3-4 heures du matin). Veillez également à manger 2 heures avant le coucher pour limiter les risques de reflux. Enfin, pensez à l’homéopathie. Vous pouvez prendre 5 granules de nux vomica 9CH avant le coucher afin d’améliorer votre sommeil. 
     
  • Limitez la prise de thé, de café et de tout autre excitant (aliments sucrés, soda) à partir de 16 h.
     
  • Accordez-vous un moment de bien-être et prenez un bain relaxant le soir. Vous pouvez même demander à votre chéri.e un massage du dos, des jambes ou des pieds afin de vous endormir complètement détendue.
     
  • Évitez de boire trop d’eau le soir. Bien qu’il soit conseillé de boire davantage pendant la grossesse, pour votre santé et celle de bébé, une quantité trop importante de liquide dans la vessie vous donnera des envies plus fréquentes d’uriner. Afin de vous éviter de nombreux allers-retours nocturnes jusqu’aux toilettes, préférez boire principalement la journée.

Enfin, n’hésitez pas à parler de vos angoisses avec votre chéri.e – il ou elle en a certainement aussi ! – et à poser toutes vos questions à votre sage-femme ou médecin. Cela vous rassurera !