Etude : la vaccination, l'avis des mamans


Ecrit le 06/11/2018 par La Rédaction,

Devant une couverture vaccinale insuffisante pour certaines vaccinations et la réapparition d’épidémies (255 cas d’infections à méningocoque C entre 2011 et 2015, dont 25 ont été mortels), le ministère de la Santé a recommandé, en juillet 2017, d’élargir l’obligation vaccinale à 8 vaccins supplémentaires chez les bébés de moins de 2 ans. Nous avons donc interrogé des mamans et futures mamans de tous âges, qui nous ont fait part de leurs convictions mais aussi de leurs doutes.

Profitez de +400€ d'avantages, des conseils d'experts
de nombreux échantillons, des coffrets offerts, dites-nous où vous en êtes :

Que représente la vaccination pour les mamans ?

Pour la majorité des futures mamans, la vaccination est un geste de prévention collective (56%) et individuelle (38%). Cependant, 26% des femmes la considèrent comme « une obligation abusive ». Et 66% d’entre elles s’interrogent avant de faire vacciner leur enfant.

Les mamans sont-elles bien informées sur la vaccination ?

Concernant le niveau d’information que les femmes reçoivent sur la vaccination, les avis sont partagés. En effet, 50% des femmes estiment qu’elles ont été bien informées par leur médecin, avec une plus forte incidence pour les femmes plus âgées, les 35-40 ans. Tandis que 50% s’estiment, au contraire, pas tellement bien informées (30%), voire pas bien informées du tout (20%). La façon dont elles appréhendent les conseils des médecins diffère également. Pour les femmes qui ont confiance dans la vaccination, le discours médical varie d’un médecin à un autre dans 34% des cas, alors que pour celles qui sont plutôt circonspectes face à la vaccination, ce chiffre atteint 66%.

1 femme sur 2 estime ne pas être informée sur les vaccins

Pourquoi les mamans choisissent-elles de faire vacciner leur enfant ?

40% des femmes ont l’impression de subir des pressions pour faire vacciner leur enfant. Ces pressions viennent le plus souvent de la part du médecin (83%), mais aussi des médias (50%), de la famille et des amis.

La décision de vacciner ou non son enfant se prend en général à deux (dans 74% des cas). On constate une plus forte implication des papas au sein des CSP+, dans lesquelles seuls 20% d’entre eux laissent la mère prendre la décision seule.

L’acceptation vaccinale est une chose, mais s’accompagne-t-elle d’une totale confiance dans les vaccins ? Au vu des résultats, il est permis d’en douter. En effet, seules 42% des femmes ont pleinement confiance (14%) ou assez confiance (28%) dans les vaccins.

58% des mamans n'ont pas confiance en la vaccination

La vaccination: comment ça se passe concrètement ?

Ce sont majoritairement les mamans qui s’occupent de faire vacciner les enfants, quelle que soit la situation familiale (en couple ou après une  séparation) ou la CSP à laquelle elles appartiennent. Seuls 5% des papas s’en chargent seuls.

Même si tout se passe bien pour une grande majorité d’enfants, les mamans continuent de redouter ce moment à 54%. Les principales raisons invoquées rejoignent les arguments utilisés pour répondre à la question sur la confiance dans les vaccins : peur des effets indésirables, risques inhérents aux adjuvants, mais portent également sur le comportement de l’enfant, qui pleure (28%) et fait preuve de réticence à l’égard du médecin (9%).

67% redoute les effets indésirables

Vaccination et grossesse : les futures mamans se font-elles vacciner ?

La logique est aussi respectée lorsque l’on interroge les mamans sur leur propre suivi de vaccination. On constate en effet, d’une part, qu’elles sont 75% à être à jour de leurs rappels lorsqu’elles apprennent qu’elles sont enceintes et, d’autre part, qu’elles sont d’autant plus à jour qu’elles adhèrent à la vaccination.

3 femmes sur 4 sont à jour de leurs rappels lorsqu'elles apprennent leur grossesse

 

je télécharge l'étude

 

Étude menée en ligne du 24 novembre au 13 décembre 2017 sur un échantillon de 9118 femmes inscrites au programme de La Boîte Rose.