C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Naissance : les allocations que vous pouvez demander

Vous attendez un enfant : vous avez, à ce titre, droit à des aides de la part de la CAF, notamment à ce que l’on appelle la PAJE. Elles vous permettront de pallier les dépenses que représente l’arrivée d’un enfant mais aussi à vous aider à financer ses soins et son éducation. On vous dit les démarches que vous devez effectuer afin d’en bénéficier.

Allocations et primes

La PAJE, c’est quoi ? 

La PAJE c’est la prestation d’accueil du jeune enfant. Destinée aux parents d’enfant entre 0 et 3 ans, elle regroupe plusieurs allocations : la prime de naissance, l’allocation de base et le complément du libre choix du mode de garde, la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) ainsi que la prime d’adoption.

La prime à la naissance

Versée en une seule fois avant la fin du 2e mois qui suit la naissance de votre bébé, la prime à la naissance permet de faire face aux premières dépenses engendrées par l’arrivée d’un enfant. Elle est rétribuée sous condition de ressources. En fonction du nombre d’enfants que vous avez à charge ainsi que de vos ressources annuelles, si vous avez un revenu ou deux dans votre foyer, il y a un plafond à ne pas dépasser pour pouvoir prétendre à cette aide. Si vous y avez droit, elle s’élève à 923,08 € par enfant à naître, soit 1 846,16 € pour des jumeaux, 2 769,24 € pour des triplés… Pour pouvoir y prétendre, vous devez avoir effectué votre premier examen prénatal et avoir envoyé à la CAF votre déclaration de grossesse avant la 14e semaine de grossesse.

L’allocation de base

Aide mensuelle des 0 à 3 ans de votre enfant, elle commence à être versée en même temps que la prime à la naissance, soit dans le 2e mois qui suit la naissance de votre bébé. Elle a pour but de vous aider aux différentes dépenses qu’entraîne l’arrivée d’un enfant, que ce soit pour ses soins comme pour son éducation. Mais tout le monde ne peut pas la toucher et le montant diffère d’une famille à l’autre : cette prestation est soumise aux ressources du foyer. Pour percevoir cette allocation, vous devez envoyer à la CAF la photocopie lisible des pages du livret de famille ainsi qu'un extrait ou la copie intégrale de l'acte de naissance de l'enfant.

Le complément du libre choix du mode de garde

Après la naissance de votre enfant, vous avez décidé de retourner travailler. Pour vous aider à financer votre mode de garde, la CAF vous verse une allocation à laquelle vous pouvez prétendre si vous employez une assistante maternelle. Attention, 15 % minimum du montant de vos frais de garde resteront à votre charge. Son montant varie en fonction de vos ressources, allant de 175,07 € à 462,78 € par mois. Vous devez en faire la demande en ligne ou via un formulaire papier.

La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE)

Si vous envisagez d’arrêter de travailler ou de travailler partiellement quand bébé sera là, vous pouvez prétendre à la PreParE, sous certaines conditions : vous devez avoir par exemple cumulé au moins 8 trimestres dans les 2 dernières années, si c’est votre premier enfant, ou dans les 4 et 5 dernières années, si vous avez respectivement deux enfants ou plus de deux enfants.
Elle s’élève à 392,09 € si vous avez arrêté de travailler, à 253,47 € si vous travailler à 50 % ou moins, et à 146,21 €, si vous travaillez entre 50 et 80 %. À noter que si c’est votre premier enfant, chaque parent ne peut prétendre à cette aide que durant 6 mois maximum. Pour en bénéficier, vous devez en faire la demande à la fin de votre congé maternité.

Et si vous adoptez ?

Vous pouvez prétendre à la prime pour l’adoption pour tout enfant adopté entre 0 et 20 ans. Elle est soumise aux ressources du foyer qui ne doivent pas, encore une fois, dépasser un certain plafond, auquel cas vous ne pourrez pas prétendre à cette prime. Son montant s’élève à 1 846,15 € et vous sera versée le mois de l’arrivée de votre enfant.

Les allocations familiales

Versées uniquement à partir du 2e enfant et jusqu’aux 20 ans de vos enfants, vous pourrez percevoir les allocations familiales dès le mois qui suit la naissance de votre bébé. Leur montant varie en fonction de vos revenus, entre 32,47 € et 129,86 € pour deux enfants. Vous n’avez aucune demande à faire pour bénéficier de cette aide si vous avez signalé l’arrivée d’un deuxième enfant.

En savoir plus
- La prime à la naissance
- L’allocation de base
- Le complément du libre choix du mode de garde
- La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE)
- La prime pour l’adoption

 

Publié le 26/06/2015 à 14:38 mis à jour le 20/09/2018 à 14:32
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Votre préparation à la naissance est terminée, votre valise prête pour vous et votre (vos)nouveaux nés, grâce à la liste fournie par la maternité. Vous vous sentez prête pour la rencontre avec votre/Vos enfant(s). Les signes précurseurs de la mise en travail vous sont rappelés par votre sage-femme lors de la dernière consultation pour savoir quand venir à la maternité. En cas de naissance programmée pour raison médicale, vous avez RDV pour une hospitalisation la veille ou le matin même.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.