C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

je m'inscris

Passer de deux à trois enfants

Vous reprendrez bien un petit dernier pour la route? Alors que vous êtes à la tête d’une bande de deux enfants, l’envie vous a pris d’agrandir votre gang et de faire le petit troisième, qu’est ce que ça va changer au quotidien ?

 

Passer de deux à trois enfants

 

Avec trois enfants, soyez les bienvenus dans la case “famille nombreuse

Dit comme ça, ça peut faire peur. Mais en fait le passage à trois enfants amène son lot d’avantages. En effet la “carte famille nombreuse” permet de bénéficier d’avantages dans les trains par exemple, jusqu’aux dix huit ans de l'aîné. Pour ce qui est du congé maternité, celui-ci est rallongé à 26 semaines au lieu de 16 à partir du 3ème enfant. Du temps pour profiter de votre petite tribu.

Il va vous falloir un peu plus de place

Dans la voiture, à la maison, dans les locations de vacances. Forcément bébé est peut être le troisième mais il arrivera avec son cortège d’accessoires plus ou moins encombrants: siège auto, chaise haute, table à langer et armoire pleine à craquer des vêtements des aînés (plus ceux sur lesquels vous aurez craqué, parce que, parce que, parce que… C’est trop mignon pis c’est tout). Il va donc falloir lui faire un peu d’espace, ce qui implique certainement de changer de voiture, et peut être de logements, ou du moins procéder à quelques aménagements.

La bonne nouvelle c’est que vous êtes déjà équipés

Si vous aviez anticipé vous avez eu la bonne idée de garder tout ce qui était en bon état et qui pouvait resservir. Bien choisie une poussette peut largement servir pour trois bambins, idem pour l'écharpe de portage, la table à langer, la baignoire etc… Il ne vous reste donc plus qu’à acheter son petit trousseau et demander ce qui est une peu plus “gadget” en cadeaux de naissance.

Le troisième, l’enfant de la confiance

Le premier c’était une découverte totale. Comment on fait ? Pourquoi il pleure? Vous sursautiez au moindre de ses petits bruits et rappliquiez dès le premier “ouiiin”. Le deuxième vous avez été surpris de constater à quel point deux enfants pouvaient être aussi différents en ayant les mêmes gènes.Vous étiez plus confiants mais restiez sur vos gardes, et vous avez assuré. Pour le troisième vous êtes prévenus, chaque enfant réserve ses surprises, ses petits “trucs” rien qu’à lui, mais vous êtes détendus et parés à toutes éventualités ou presque. Vous avez mûri, vous avez gagné en patience et en confiance, et vous savez reconnaître les signes de crises dentaires, de colliques ou de bébé fatigué qui réclame une sieste. Vous ne vous préoccupez pas si un soir il n’a pas faim, vous savez ce qui est vraiment indispensable en promenade, bref, vous masterisez !

Les aînés, des G.O en activité permanente

Ils ont poussé vos deux grands bébés, et il savent maintenant faire plein de choses par eux même. Là où vous preniez votre douche en 2 minutes top chrono, shampoing compris, on verra pour l’après shampoing une autre fois avec un bébé hurlant dans son transat pour votre numéro un. Bébé numéro trois bénéficie d’une équipe d’animation permanente. Lui remettre sa tétine, lui faire la lecture, lui chanter une comptine apprise à l’école, tout est bon pour gagner les faveurs et les sourires du tout petit et donner un coup de main à maman. Poussé par ses aînés le troisième est d’ailleurs souvent très éveillé, et ne se prive pas pour le montrer.

 

 

 

 

 



Publié le 31/01/2018 à 10:39

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus