1321_bebe-dort-dans-les-bras
favoris
Troubles du sommeil bébé

Bébé ne dort que dans les bras : que faire ?


Ecrit le 15/06/2021 par Chrystelle Lacouara, Rédactrice

Il a beau avoir une belle chambre douillette rien qu’à lui, avec un joli lit, bébé ne dort que dans les bras de son papa ou de sa maman… Et quand, endormi, vous envisagez de le coucher dans son lit, il se réveille ! Mais comment faire pour qu’il dorme tout seul ? Voici quelques solutions pour aider bébé à dormir dans son lit ou du moins à retrouver les mains libres. 

Pour vous accompagner avec des
guides experts, coffrets et bons plans, dites-nous où vous en êtes :

Coucher bébé au bon moment

Si votre petit bout ne parvient pas à s’endormir, c’est peut-être qu’il n’est pas couché au bon moment. Essayez de repérer les signes de sommeil pour ne pas rater le coche : si vous loupez le train du sommeil, c’est reparti pour un tour. Et en plus de ça, il risque d’avoir besoin de vous pour s’apaiser puisque plus il est fatigué, plus il risque d’être grognon et énervé… Et se retrouvera dans vos bras. Les signes de fatigue du nourrisson ne sont pas toujours faciles à identifier, mais en faisant preuve d’observation, et avec le temps, vous y parviendrez !

Trop attendre pour coucher son bébé, que ce soit pour le rituel du soir ou pour la sieste, peut aussi être problématique. Aurélie Callet nous donne une astuce pratique : « Notez sur plusieurs jours son rythme d’éveil / de sommeil. Vous identifierez à quelle heure votre bébé mange puis à quelle heure il s’endort. Cela vous permettra ainsi de le coucher juste avant que les signes de fatigue se manifestent. Car si vous couchez votre bébé lorsqu’il est déjà complètement épuisé, il peine à s’endormir car il est justement trop fatigué ». Pratique !

Un bébé a besoin d’être éveillé pendant un certain temps, c’est ce qu’on appelle des phases d’éveil. Lorsqu’il est fatigué, plusieurs signes peuvent nous interpeller : il met ses doigts dans ses oreilles, frotter ses yeux, les sourcils tout rouges, les pleurs… 

Clémence Prompsy, psychologue

Trouver le sommeil dans un lit tout chaud

La raison du réveil de votre petit enfant quand vous le couchez dans son lit… c’est peut-être parce qu’il a quitté la chaleur de vos bras et que la froideur de ses draps le saisit : eh oui, une différence de température peut le réveiller ! Un peu avant de le coucher, déposez une bouillotte chaude (attention bien sûr à la température) dans son lit, puis, au moment de l’y coucher, retirez-la : la place sera toute chaude et douillette !

Les techniques progressives pour coucher bébé

Bébé se réveille à chaque fois que vous le posez dans son lit et que vous quittez la chambre ? Sans doute est-il particulièrement sensible. Tentez de le poser dans son lit très progressivement : écartez-le de votre corps, déposez-le en veillant à garder vos bras autour de lui quelques minutes, puis enfin retirez-les tout doucement, sans faire de geste brusque. Il ne reste plus qu’à sortir de la chambre sans faire de bruit.

Autre solution : poser bébé dans son lit et rester à côté de lui pour qu’il s’endorme, quand il manifeste des signes de fatigue. Vous pouvez également poser votre main sur son ventre pour le rassurer. Ensuite, quittez la chambre par étape : retirez doucement votre main, éloignez-vous du lit, de manière à ce que votre petit bout puisse vous voir. S’il ne pleure pas, mettez-vous un peu plus loin jusqu’à atteindre la porte et qu’il ne vous voit plus. Il apprendra ainsi à dormir sans votre présence. Mais là encore, cela demande de la patience et un peu d’exercice. N’hésitez pas à parler à votre bébé aussi quand vous le couchez : rassurez-le d’une voix douce en lui disant que vous allez très vite le retrouver.

Revivez notre live "je ne dors pas" avec Aurélie Callet et Clémence Prompsy 

Nous vous proposons de (re)découvrir notre interview de Clémence Prompsy et Aurélie Callet, autrices du livre "Je ne dors pas", aux Editions De Boeck Supérieur

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Boîte Rose (@laboiterosefr)

A l’intérieur, une foule de conseils pour guider les parents démunis face aux problématiques de sommeil chez l’enfant, depuis qu’il est nourrisson jusqu’à l’âge de 7 ans. Fortes de leur expérience de psychologues cliniciennes, Aurélie Callet et Clémence Prompsy livrent dans cet opus une foule d’astuces et de fiches pratiques pour mieux comprendre son enfant et adopter les bons gestes pour l’aider à dormir, ne plus se réveiller la nuit, gérer ses angoisses… et mieux dormir en tant que parents !

Bébé s’endort dans une poussette ou une écharpe de portage

Et si votre bébé avait besoin d’être bercé pour s’endormir ? C’est d’ailleurs sans doute arrivé qu’il s’assoupisse dans vos bras pendant que vous le balanciez doucement. Mais oui, votre bébé avait l’habitude d’être bercé par vos pas quand il était dans votre ventre. Cependant, puisque le but est qu’il s’endorme ailleurs que dans vos bras, il faut donc trouver des alternatives.

  • Une balade en poussette : il faut le dire, la plupart des petits bouts s’endorment pratiquement passé le pas de la porte. En rentrant, laissez-le dormir dans sa nacelle : contentez-vous uniquement de le découvrir.
  • L’écharpe de portage : l’avantage de porter bébé, c’est que vous n’êtes pas obligée de sortir de chez vous… et que vos deux mains seront à nouveau libres ! Vous pourrez ainsi vaquer à vos occupations pendant que votre loulou roupille. Porté sur le ventre, le mouvement de votre corps, mais aussi le bruit des battements de votre cœur aura raison de lui.

Vous pouvez également essayer la voiture. Mais attention, dès que vous serez à l’arrêt, il y a de fortes chances que votre bébé se réveille…

Rassurer bébé en le contenant

Votre petit bout a passé 9 mois lové au creux de votre ventre, bien au chaud, enveloppé. Une fois né, le voilà lâché dans l’inconnu. Être contenu c’est peut-être ce dont il a besoin pour être rassuré et se laisser aller dans les bras de Morphée. 

  • Choisissez un petit lit : un lit de bébé, c’est grand par rapport à un nouveau-né. Votre bébé peut s’y sentir totalement perdu ! Essayez de mettre la nacelle dans le lit, pour voir si ça le rassure, ou alors investissez dans un landau. La bonne idée : le lit cododo. Rattaché à votre lit, bébé peut dormir près de vous, sans danger.
  • Emmaillotez votre bébé : en l’emmaillotant, certes sa liberté de mouvement sera réduite, mais c’est justement ce qui le rassurera. Une technique qui s’utilise généralement jusqu’à 3 mois.

Quand on sort de la maternité, un bébé qui se réveille toutes les 3-4 heures : c’est normal. Il peut arriver que des nourrissons se réveillent toutes les 50 minutes : cela veut peut-être dire qu’il souffre de quelque chose. Le premier frein au sommeil chez les petits est la douleur.

Clémence Prompsy, psychologue

Difficile de trouver le sommeil : et si tout venait du ventre ?

Des problèmes de sommeil – par exemple un bébé qui se réveille dès qu’on le pose et en pleurant – peuvent cacher un problème de digestion : cela peut être le signe qu’il souffre de reflux. Aussi, pensez à bien lui faire faire le rot, surtout si vous lui donnez un biberon. Les bébés allaités peuvent aussi avaler de l’air : observez l’attitude de votre bouchon et mettez-le à la verticale en fin de tétée s’il se tortille afin qu’il évacue le trop-plein d’air.

Si vraiment cela ne marche pas et que votre bébé est tout petit, dites-vous que pour le moment, il ne peut pas dormir seul, voilà tout. Progressivement, cela viendra : trouver le sommeil comme un grand, ça s’apprend, mais ça prend du temps. Rassurez-vous, c’est juste une question de semaines… ou de mois !

Et au fait, ça veut dire quoi "faire ses nuits" ?

Le sommeil de bébé est une préoccupation chez de nombreux parents… et même chez l’entourage ! L’une des premières questions que l’on nous pose souvent en tant que jeunes parents : « et alors, il fait ses nuits ?! » en est le témoignage… Mais alors, qu’est-ce que ça veut dire « faire ses nuits » pour un bébé ? Car au-delà de l’endormissement, il y a aussi la durée de l’endormissement et la qualité du sommeil qui comptent pour de nombreux parents.

Soyez rassurés, il n’y a pas de règle en la matière, surtout pour les nourrissons qui sortent de la maternité ! On considère généralement que la nuit est complète lorsqu’il n’y a plus de réveil de l’enfant entre minuit et 6 heures du matin, ce qui permet aussi aux parents d’être moins fatigués.

Si vraiment cela ne marche pas et que votre bébé est tout petit, dites-vous que pour le moment, il ne peut pas dormir seul, voilà tout. Progressivement, cela viendra : trouver le sommeil comme un grand, ça s’apprend, mais ça prend du temps. Rassurez-vous, c’est juste une question de semaines… ou de mois !
 

Livre « Je ne dors pas », Aurélie Callet et Clémence Prompsy, Editions De Boeck Supérieur.  

Article sponsorisé par les Editions De Boeck Supérieur