C'est si bon d'être parents !

la boite rose

Césarienne : post-partum, quand faut-il s'inquiéter ?

La césarienne, même si c’est un acte chirurgical parfaitement maîtrisé aujourd’hui, comporte toujours des risques, quand elle est pratiquée, mais aussi en suite de couches. Si vous êtes surveillée à la maternité, de retour à la maison, vous devez avoir connaissance des signes qui doivent vous alerter et vous pousser à consulter.

Césarienne : post-partum, quand faut-il s'inquiéter ?

Les premiers jours après une césarienne : ce qui est normal

La césarienne consiste à inciser la paroi abdominale : plusieurs couches doivent être ouvertes, puis écartées pour faire naître bébé. Il y a ensuite des points, effectués avec du fil résorbable ou des agrafes pour suturer l’incision. Tous ces gestes entraînent des douleurs postopératoires : cela est donc normal d’avoir mal les premiers jours. Mais une fois rentrée à la maison, vous devez rester vigilante afin de repérer des signes d’infection ou de complication.

La cicatrice a un aspect inquiétant

Malgré tout le soin que vous apportez à votre cicatrice de césarienne, les risques d’infection et d’avoir un abcès existent bel et bien. Vous devez absolument consulter si :
- votre cicatrice suinte ;
- si elle devient rouge ;
- si elle s’est rouverte ;
- si vous avez de la fièvre.

Un nettoyage minutieux de la cicatrice pourra être nécessaire ou encore une pose de drain en cas d’accumulation de pus. Vous devrez ensuite désinfecter la cicatrice et prendre des antibiotiques, mais tout rentrera dans l’ordre rapidement.

Je perds beaucoup de sang

Même si vous avez eu une césarienne, vous allez perdre du sang par le vagin comme pour un accouchement par voie basse, de manière modérée et pendant une durée pouvant aller jusqu’à 6 semaines : ce sont les lochies. Mais si le flux s’intensifie, est accompagné de douleurs, mais surtout de fièvre, cela peut être le signe d’une endométrite, ou infection de la muqueuse utérine aussi appelée fièvre puerpérale. Les lochies ont généralement une odeur particulière qui doit vous alerter. Si ce problème peut survenir tout de suite après la césarienne, il peut également apparaître jusqu’à 6 semaines après la naissance. Prudence donc au moindre signe.

J’ai mal dans le bas ventre et dans le dos

L’endométrite peut se compliquer et entraîner une phlébite pelvienne, c’est-à-dire que des caillots de sang viennent se mettre dans les veines pelviennes. Elle se manifeste ainsi :
- douleurs dans les lombaires ;
- douleurs dans le bas ventre ;
- fièvre ;
- problèmes urinaires ;
- constipation…

Cela se soigne notamment par l’administration d’antibiotiques, mais peut nécessiter une hospitalisation dans certains cas.

J’ai mal à ma cicatrice

Les douleurs après une césarienne sont tout à fait normales. Les premiers jours, elles peuvent être assez importantes, mais peuvent perdurer une fois que vous êtes rentrée à la maison. Elles s’estompent cependant un petit peu. Si la douleur reste importante deux semaines après, et que vous avez d’autres symptômes, comme une zone indurée ou une boule sous la cicatrice, cela peut être le signe d’un hématome.

J’ai mal aux jambes

Comme toute intervention, il existe des risques quelques jours après la césarienne, notamment un risque de phlébite. Si vous avez mal aux mollets, cela peut en être le signe : vous devez consulter en urgence votre médecin. Des caillots se sont formés et passent dans les veines. Sans prise en charge, ils peuvent remonter vers le système respiratoire et entraîner une embolie pulmonaire : il est donc conseillé de consulter sans tarder.

Vous l’avez donc compris : en cas de signes anormaux et de présence de fièvre supérieure à 38,5°C, vous devez consulter rapidement.

À lire aussi

Tout savoir sur la césarienne
Césarienne : astuces bien-être pour la maternité
Les suites de couches après une césarienne

Publié le 20/12/2018 à 12:04

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.