ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

Je n'aime pas être enceinte !

Être enceinte est souvent présenté comme un moment idyllique d’épanouissement. Que ce soit dans les magazines ou lors de conversations avec vos amies, vous avez l’impression que pour la plupart des femmes, ces 9 mois jusqu'à l'accouchement sont magiques. Seulement vous, ce n’est pas vraiment ce que vous ressentez : c’est simple, vous n’aimez pas être enceinte, et parfois vous vous surprenez même à grommeler face à votre corps "je déteste être enceinte !". Votre grossesse, vous l'avez pourtant tant désirée et vous attendez de rencontrer bébé avec impatience. Alors pourquoi détestez-vous autant être enceinte ? Pourquoi ces impressions désagréables ? Petit tour d’horizon des (multiples) raisons qui peuvent vous faire détester votre grossesse.

Jeune femme enceinte qui souffre de douleurs lombaires et pose une main sur son ventre

Pourquoi je n'aime être enceinte ?

La grossesse est source de beaucoup de préoccupations et de changements dans la vie d’une future maman. Vous vous posez naturellement beaucoup de questions et vous observez votre corps changer au fil des mois. Parfois, vous êtes également en proie aux maux de la grossesse qui vous donnent la sensation de la "subir" plutôt que d’en profiter à chaque instant. Nausées, fatigue, prise de poids, mal de dos : à chaque trimestre son lot de surprises ! Et ça, certaines femmes ont beaucoup de mal à le vivre. Parfois, elles se sentent tellement fatiguées par leur grossesse qu'elles ont la sensation de perdre leur liberté. 

Et puis, c’est comme si votre corps tombait soudain dans le domaine public. Tout le monde s’octroie le droit de toucher votre ventre ! Vous vous sentez constamment jugée physiquement et vous croulez sous une multitude de conseils de vie tous plus originaux les uns que les autres. Alors que vous n’avez qu’une envie : qu’on vous laisse tranquille !


Détester être enceinte : un sujet tabou chez les futures mamans ?

Eh oui, vous n’êtes certainement pas la seule à éprouver des difficultés pour accepter et bien vivre cet état. Effectuez quelques recherches et vous retrouverez les témoignages d’autres  femmes qui se trouvent dans la même situation que vous. Kim Kardashian, par exemple, a détesté sa deuxième grossesse et ne s’est pas gênée pour l’exprimer au monde entier. Pourtant, beaucoup de femmes n’en parlent pas et préfèrent garder ce sujet pour elles-mêmes, par honte, par peur de passer pour une mauvaise mère ou par crainte des commentaires que cela pourrait susciter. Ne pas aimer être enceinte, ne pas aimer son corps en attendant bébé, est encore de nos jours un véritable tabou. Heureusement, ce silence tend de plus en plus à se briser, comme le prouve le film Un heureux événement, adaptation du livre éponyme d’Eliette Abécassis. 

Si la grossesse est mal vécue psychologiquement et/ou physiquement, n'hésitez pas à aborder le sujet avec une personne de confiance : gynécologue, sage-femme, amie, mari ou membre de votre famille. N'ayez pas peur d’exprimer votre ressenti et vos impressions qui sont tout à fait naturels et ne signifient absolument pas que vous n'aimez pas votre enfant ou que vous serez une mauvaise maman.

 

Est-ce que ne pas aimer être enceinte fera de moi une mauvaise mère ?

On le sait, le message que la société véhicule sur la maternité n’est pas pour vous aider. L’injonction d’être une future mère béate, heureuse et souriante, la main sur le ventre à capter le moindre mouvement de votre bébé... Voilà l’image que vous avez, que la plupart des futures mamans a et que chaque petite fille ou presque, reçoit de la grossesse.

Vous qui vivez les choses si différemment, vous culpabilisez de ne pas ressentir autant de bonheur que vous devriez, sentiment renforcé par le fait d’être totalement incomprise. 

Mais rassurez-vous, beaucoup de futures mamans passent par des moments de doute et c’est naturel. Une grossesse est synonyme de tant de bouleversements dans la vie d’une femme.

 

Marre des symptômes de grossesse ?

À bien y réfléchir, la grossesse est sans doute l’expérience la plus étrange qu’il soit donné de vivre à une femme. Entre les nausées, la fatigue et les kilos supplémentaires qui s’enchaînent, principalement localisés au niveau des seins et autour du ventre, il est parfaitement naturel de se sentir à bout et de ressentir de plus en plus de difficultés à dire "j'aime mon corps". 

Pendant 9 mois, votre corps change, aussi bien à l’extérieur – coucou les vergetures – qu'à l’intérieur – vos organes se déplacent afin de laisser de la place à bébé dans l’utérus. Et tout ça dans un laps de temps infiniment (trop) court pour que vous vous y habituiez.

Vous avez des envies absurdes – oh du Kiri avec un Petit Beurre ! – et vous êtes submergée par des vagues d’émotions contradictoires et incontrôlables, version Jean qui rit et Jean qui pleure ? De quoi se sentir totalement schizophrène par moment ! Ne vous en faites pas, c’est tout à fait normal. 

Les idées noires du premier trimestre sont peu à peu remplacées par des moments d’euphorie totale, tandis que la fatigue alterne avec une pêche d’enfer digne d’une caféinomane sous petite pilule du bonheur. Alors avouons, il y a de quoi en perdre son latin !

 

Et si vous aviez peur de la grossesse ? L'impact psychlogique de la grossesse

Non, parce que cette histoire de grossesse, finalement, est digne d’un scénario d’Alien. Un être vivant - votre bébé - qui grandit en vous, qui bouge, vous pompe toute votre énergie, et qui du jour au lendemain, décide de sortir de votre corps presque par n’importe quel moyen, quasiment sans prévenir, au moment de l'accouchement. Dit comme ça, c’est un peu fort de café !

Certaines femmes sont préoccupées par le fait d'avoir le corps déformé par la grossesse et se sentent presque « envahies » par ce petit être qui grandit en elle. Cela génère alors des angoisses, notamment s’il s’agit de leur première grossesse. C'est votre cas ? N’hésitez pas à consulter un.e psychologue si vous en ressentez le besoin afin de vous faire accompagner pendant cette période. 

D’autres femmes ont également peur de l’accouchement. Cette expérience de vie inédite peut être angoissante si vous n’y êtes pas suffisamment préparée. Pensez à discuter longuement avec votre sage-femme afin qu’elle vous rassure et vous explique les futures étapes.

 

Déculpabilisez ! On peut aimer avoir des enfants sans supporter d'être enceinte

Bref, vous pouvez constater que vous avez tout un tas de raisons de ne pas aimer être enceinte. Aimer l’être, à bien y réfléchir, peut paraître étonnant. Et puis clairement, ne pas aimer être enceinte ne veut en aucun cas dire que vous n’aimez pas votre enfant ou que vous serez une mauvaise mère.

Voyez plutôt la grossesse comme un moyen d’avoir un enfant plutôt que comme une fin. Cet état, aussi désagréable qu’il soit pour vous, finira par passer. Enfin, profitez-en pour râler comme un putois sur les gens ou exiger votre pâtisserie préférée un dimanche à 19h : il n’y a pas de mal à se faire du bien si ça peut vous soulager ! Après tout, il ne faut pas contrarier une femme enceinte !

 

A lire également : 
- Enceinte, j'ai du mal à m'attacher à mon bébé
- 10 choses que l'on déteste pendant la grossesse
Je me sens déprimée pendant la grossesse : pourquoi ?

 

Publié le , mis à jour par Jennifer Trouille le 16/09/2021 à 10:34

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Alison le 2016-09-16 16:39:15