C'est si bon d'être parents !

La fatigue du début de grossesse

Vous êtes enceinte, quelle joie ! Passé la nouvelle de la grossesse, vous revenez à la réalité… et prenez l’un des premiers maux de grossesse en pleine figure : la fatigue. Celle qui vous donne envie de dormir en pleine réunion et qui vous fait rêver de votre lit toute la journée. Caractéristique du premier trimestre de grossesse, cette fatigue accablante est transitoire heureusement. On vous en dit plus sur ce symptôme de grossesse.

début de grossesse

La fatigue en début de grossesse : un symptôme fréquent

Durant le premier trimestre, vous pouvez vous sentir fatiguée comme jamais vous ne l’avez été. Vous avez des envies de dormir qui vous prennent à tout moment dans la journée, et même quand vous faites des nuits complètes et de plus de 8h, vous avez le tonus d’un bigorneau. Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas anormale : ce symptôme de grossesse est très fréquent. Ces premières semaines sont éprouvantes pour votre corps. Ce dernier s’adapte à ce petit être qui s’est installé au creux de votre ventre et qui grandit à vitesse grand V durant ces 3 premiers mois de grossesse : il faut croire que fabriquer un être humain, ça demande de l’énergie ! Et pour se développer, il puise tout simplement ce dont il a besoin… dans votre organisme.

La cause de cette fatigue : les hormones… et le flux sanguin

Mais ce n’est pas tout : le premier trimestre, c’est aussi le moment où la production de progestérone monte en flèche – le pic hormonal se situe entre 7 et 9 semaines d’aménorrhée. Et que croyez-vous que cette hormone provoque ? On vous le donne en mille : elle a un effet sédatif. Autrement dit, elle a une légère tendance à vous relaxer. Ce qui favorise votre somnolence. L’autre raison à cette fatigue, c’est l’augmentation de votre flux sanguin. Cela entraîne une accélération de votre rythme cardiaque et ça aussi cela consomme aussi de l’énergie.

Dormir, un besoin essentiel au début de la grossesse

Cette fatigue a peut-être aussi une saine raison : celle de vous faire ralentir. Comme un signal pour vous dire qu’il faut vous reposer, le temps que votre corps s’habitue à cet état, et de ne pas aller au-delà de vos limites, au risque de mettre en péril votre grossesse. Heureusement, vous retrouverez un peu plus d’énergie au second trimestre. Mais en attendant, prenez soin de vous et dormez ! C’est le seul moyen de passer le cap du premier trimestre. Alors bien sûr, en journée, vous travaillez. Mais le week-end, c’est sieste obligatoire ! Et le soir, veillez à vous coucher tôt, autant que faire se peut. C’est aussi l’occasion de solliciter un peu plus le futur papa, surtout si la fatigue est accompagnée de nausées. Certains jours, en rentrant du travail, vous aurez seulement besoin de vous allonger et n’aurez pas la force de faire autre chose. Laissez-vous cocooner !

Une alimentation équilibrée contre la fatigue du début de grossesse

Si vous ne souffrez pas de nausées, voire de vomissements, faites en sorte d’avoir une alimentation la plus équilibrée possible, afin de ne pas avoir de carences : le manque de fer ou de vitamines peut accentuer la fatigue. Vous avez des difficultés à manger ? Trouvez des aliments sains qui ne vous donnent pas des hauts le cœur et qui ne vous dégoûtent pas trop, parmi les fruits et légumes de saison, à déguster cru, cuit, en purée ou en compote, et les viandes blanches.

Des vitamines pour retrouver la pêche

Néanmoins, parlez de votre fatigue à votre gynécologue ou de votre sage-femme si elle dure vraiment et que vous vous sentez faible ou avez des vertiges : il pourra vous prescrire une prise de sang afin de vérifier si vous avez une carence en fer par exemple, ce qui est très fréquent durant la grossesse. Si nécessaire, il vous fera une ordonnance pour des vitamines spéciales pour femme enceinte. Il peut aussi le cas échéant vous complémenter en fer. Quoi qu’il en soit, évitez absolument l’automédication. Certains médicaments sans ordonnance et vitamines ne sont pas compatibles avec la grossesse.

Et si c’était le moment de prendre des congés ?

Certaines journées seront particulièrement difficiles au travail. Même si vous n’avez pas forcément envie de voyager, prenez des vacances : le but est de vous reposer autant que possible. Cela vous permettra de recharger un peu les batteries et d’aborder le reste de la grossesse un peu plus sereinement. Destination : votre lit. Au programme : sieste, séries et lecture.


Enfin, si vous exercez un travail fatiguant physiquement ou psychologiquement, préservez-vous et n’hésitez pas à en faire part à votre médecin et à en discuter avec votre direction des ressources humaines. Selon les conventions, vous avez droit à une réduction du temps de travail journalier. Et le cas échéant, un arrêt de travail peut être envisagé le temps que cette période délicate soit enfin derrière vous.  

 

À lire aussi

10 astuces pour calmer les nausées de début de grossesse
10 idées de grignotages sains durant la grossesse

Publié le 27/05/2016 à 17:59 mis à jour le 22/07/2019 à 12:45

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.