Le cododo : que faut-il en penser ?
favoris
Le cododo

Le cododo : que faut-il en penser ?


Ecrit le 09/09/2016 par Chrystelle Lacouara, Rédactrice
Modifié le 13/09/2022 par Jennifer Trouille, Rédactrice Web

Aussi appelé « co-sleeping », le cododo est une pratique qui se répand de plus en plus auprès des parents. S’endormir avec bébé près de soi, entendre sa respiration et pouvoir le contempler durant son sommeil, a plutôt de quoi séduire les jeunes parents. Très controversé, le cododo n’est pourtant pas à prendre à la légère. S’il présente des avantages pour les parents et pour bébé, il n’est pas sans danger. Envie de tester le cododo avec bébé ? On vous explique tout pour pratiquer le cododo en toute sécurité.

Profitez de +400€ d'avantages, des conseils d'experts
de nombreux échantillons, des coffrets offerts, dites-nous où vous en êtes :

Cododo, co-sleeping, c’est quoi exactement ?

Le cododo, ou co-sleeping, consiste à rester près de son bébé la nuit. Les parents qui pratiquent le cododo dorment dans la même chambre, parfois le même lit que leur enfant. Vous pouvez également acheter un berceau spécial cododo à accoler au lit parental.

Le cododo est une habitude de vie dans de nombreux pays, que ce soit pour des questions culturelles ou tout simplement de place. Alors qu’il fallait, il y a quelques années, passer bébé dans sa chambre au plus vite après la naissance, le cododo revient en force, encouragé par l’allaitement, l’éducation positive ou encore le maternage proximal.

Les bienfaits du cododo

Les avantages du cododo sont plutôt nombreux. Pour les mamans qui allaitent, c’est le meilleur moyen de bien entretenir sa lactation et de favoriser l’allaitement… tout en se reposant. Bébé se nourri à la demande pendant que maman continue de dormir ou de somnoler. Pas besoin de sortir du lit au milieu de la nuit, bébé est juste à côté ! Par ailleurs, l’OMS souligne que la maman peut dormir à côté de son bébé, toujours tournée vers lui, en cas d’allaitement et si son état de fatigue le lui permet. En cas d’épuisement, il est vivement recommandé de laisser bébé dormir dans son lit en sécurité.

Dormir avec son enfant permet également de renforcer le sentiment de sécurité chez votre bébé et de répondre à ses pleurs rapidement. De plus, le co-sleeping permettrait de réduire les risques de mort inexpliquée du nourrisson (MIN). En effet, durant la nuit, bébé suit la respiration de sa maman, ce qui lui évite de traverser de longues périodes d’apnée du sommeil. 
Enfin, le cododo est idéal pour renforcer le lien mère-enfant. Après avoir passé 9 mois dans le ventre de sa maman, bébé a besoin de sentir sa présence et son odeur à proximité.

Cododo : quels sont les dangers ?

Si la pratique du cododo comporte des bienfaits, elle n’est pour autant pas sans risques, surtout si vous faites dormir bébé dans votre lit. Les pédiatres sont d’ailleurs nombreux à dénoncer cette pratique, trop souvent dangereuse si elle n’est pas correctement réalisée. 

  • Le risque de mort subite du nourrisson : dans le lit de ses parents, la couverture ou les oreillers peuvent se retrouver sur le visage de bébé. En outre, les matelas pour adultes sont plus souples que ceux pour les enfants et favorisent les risques d’étouffement.
  • L’hyperthermie : blotti entre ses parents, il peut rapidement faire chaud, notamment si bébé a déjà un pyjama et une turbulette épaisse. Hors, il est conseillé, pour prévenir la mort subite du nourrisson, de faire dormir les bébés au frais, dans une chambre à environ 19 °C.
  • L’inattention du parent endormi : être parent d’un bébé, on ne va pas se mentir, c'est fatigant. Les pédiatres déconseillent de dormir dans le même lit que bébé, pour ne pas l’écraser ou l’étouffer, sans s’en rendre compte durant le sommeil. Si l’un des parents est en surpoids, fume, a consommé de l’alcool ou de la drogue, ou a pris des somnifères, il est important de redoubler de vigilance.
  • La chute du lit : à partir de quelques mois, un bébé commence à gigoter dans tous les sens et peut facilement tomber du lit de ses parents. Ne laissez jamais votre bébé seul, même quelques secondes, sur votre lit ou la table à langer.

Comment pratiquer le cododo sans risque ?

Vous avez envie de dormir avec votre bébé ? Que ce soit parce que les nuits sont compliquées, que vous souhaitez rester proche de votre enfant la nuit ou parce que vous allaitez, il existe des solutions :

  • Mettre le lit de bébé dans votre chambre : à l’abri du danger, dans son lit à barreaux ou son berceau, bébé passent des nuits paisibles, et vous aussi.
  • Utilisez un side-bed : il s’agit d’un berceau qui dispose d’un côté ouvert et qui s’attache au lit parental, spécialement adapté au cododo. Il permet à bébé d’avoir un couchage indépendant accolé à votre lit. Ce type de berceau est réglable en hauteur afin de s’ajuster au lit parental. L’idéal est d’avoir un berceau cododo avec un matelas plus bas que votre lit afin d’éviter que bébé ne roule sur votre matelas durant son sommeil.

Enfin, votre chambre doit être bien aérée et totalement non-fumeur.

Le cododo : jusqu’à quel âge dormir à proximité de bébé ?

L’OMS recommande de faire dormir bébé dans la chambre des parents durant les 6 premiers mois. Attention, partager la chambre ne signifie pas dormir dans le même lit. Votre enfant doit avoir son propre lit, que ce soit un berceau classique, un berceau spécial cododo ou un lit à barreaux, à proximité du lit des parents. 
Les parents peuvent mettre un terme au cododo pour retrouver leur intimité ou simplement pour mieux dormir. Certains bébés remuent beaucoup pendant leur sommeil ou font du bruit, qui peuvent empêcher les parents de dormir correctement. 

Quoi qu’il en soit, si vous avez envie de pratiquer le cododo, cette décision doit être prise à deux et non au détriment du couple. Que bébé soit dans sa chambre ou dans la vôtre, ce qui compte, c’est que tout le monde puisse trouver le sommeil ! À condition de ne pas négliger la sécurité de votre enfant !